On aurait pu penser que la fin de la compétition de l’EuroMillions Volleyball League allait apaiser la vive tension qui, on le sait, a caractérisé au cours de ces dernières semaines.les relations entre dirigeants de Volley Belgium et ceux de la Ligue des clubs de la plus haute division du championnat masculin 

De fait, il n’en est strictement rien. Que du contraire même.

En effet, suite à ce qui pourrait avoir figure d’une énorme goutte d’eau qui a fait déborder le vase de ce qui était supportable pour eux, les dirigeants de l’EuroMillions Volley League viennent d’envoyer une lettre qui a signification de plainte au Président de la Confédération Européenne de Volley-Ball.

Quelle est donc cette « goutte d’eau » qui a amené les dirigeants de la Ligue à s’adresser au Président Boricic?

Dans la missive que la Ligue a adressée au Président Boricic et dont vous trouverez la teneur ci-après, il est permis d’apprendre que le Président de Volley Belgium, Guy Juwet, a pris des contacts avec les partenaires commerciaux de la Ligue sans en aviser celle-ci. Et, par l’entremise d’un autre courrier, il ressort que Guy Juwet et Geert De Dobbeleer, Directeur Général de Volley Vlaanderen, “sont intervenus directement la semaine dernière auprès du partenaire commercial de la Ligue (qui est La Loterie Nationale) pour semer la confusion”

Chacun(e) l’aura compris, les dirigeants de la l’EuroMillions Volleyball League ont vu là, et voient là, une manoeuvre qui n’a(vait) d’autre but que de s’en prendre à ce qui permet précisément à la Ligue de jouer un rôle important tant en faveur des clubs à vocation professionnelle que pour la promotion du volley-ball masculin. Cela en est de trop pour eux ainsi que pour leurs mandants, les dirigeants des principaux clubs de notre élite masculine, qui réalisent, in vivo et à leur détriment, que, sous le couvert d’un discours qui se dit fédérateur, Volley Belgium est occupée depuis un petit bout de temps déjà à scier la branche sur laquelle eux se trouvent.

D’où cet appel à la rescousse lancé en direction des Autorités du volley-ball européen.

Que feront celles-ci ? Il est fort peu probable qu’elles descendent dans l’arène. Il est néanmoins permis de penser qu’elles chercheront à faciliter la mise en place d’une voie de médiation entre les parties antagonistes et qu’elles prêteront à coup sûr une attention particulière à l’évolution de la situation. Tant ce qui se passe aujourd’hui dans notre pays s’est déjà produit ou est en passe de se produire également dans d’autres pays membres de la CEV

Affaire à suivre donc en espérant que chacune des personnes qui se trouvent mêlées à ce gros différend ait à l’esprit ce propos de Marc Aurèle : « Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l’être mais aussi la sagesse de distinguer l’un de l’autre ».

 

 

letter signed to cev president

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s