C’est ce mardi 21 mai à partir de 16 heures que nos Yellow Tigers entreront dans la danse de la VNL. La Volley Nations League (VNL) est cette grande compétition qui s’appelait à ses débuts, en 1993, FIVB Grand Prix et qui réunit les 16 meilleures équipes féminines du monde. Toutes celles-ci se rencontrent en l’espace de 5 semaines dans le cadre de 4 tournois distincts qui, chaque semaine, sont organisés dans différents points du globe et qui réunissent à chaque fois 4 équipes. A l’issue de ces 20 tournois, les 6 premières classées disputent un tour final qui servira à désigner la formation qui remportera le trophée et le premier des montants qui récompensent les équipes participantes tandis que la dernière classée saura qu’elle ne fera plus partie de la compétition l’année suivante.

L’année dernière, notre sélection, qui avait été assez considérablement remaniée, avait fait mieux que bien puisqu’elle avait réussi non seulement à éviter le siège éjectable mais, bien mieux, à remporter plusieurs matches et à terminer ce tour du monde à la treizième place. C’était fabuleux dans la mesure même où c’était aussi inattendu que mérité tant nos représentantes réalisèrent de véritables prouesses face à des équipes qui, comme la Corée du Sud, la République Dominicaine et la Thaïlande notamment, étaient et sont toujours mieux classées qu’elles au ranking de la FIVB.

Les joueuses de Gert Vande Broek et de Kris Vansnick n’ont pas connu une grande préparation pour aborder ce grand rendez-vous mondial mais toutes les équipes qui participent à celui-ci se trouvent dans la même situation et sont parfois même moins bien logées du fait que plusieurs de leurs joueuses ont dû disputer la finale de la CEV Champions League samedi dernier. C’est le cas de l’équipe des USA qui a remporté la VNL 2018 et qui affrontera précisément nos Yellow Tigers ce mardi à Ruse en Bulgarie.

Cette différence de temps de préparation sera évidemment tout avantage pour Herbots et ses équipières mais le talent et la rage de vaincre des filles de Karch Kiraly sont tels qu’il est assez probable que la victoire leur reviendra finalement.

Après, c’est-à-dire mercredi et jeudi, nos compatriotes affronteront successivement le team du Japon qui sera celui qui défendra l’an prochain les couleurs du pays organisateur des Jeux Olympiques et la sélection de Bulgarie qui jouera à domicile et qui cherchera à ne pas décevoir ses fervents supporters à cette occasion.

Vous l’aurez compris, la tâche de nos Yellow Tigers ne sera pas simple. Toutefois, cela ne signifie absolument pas qu’elles sont parties en Bulgarie sans caresser l’espoir de réaliser l’un ou l’autre de ces exploits qui sont la marque de leur tempérament et de leur science du jeu. Tous nos voeux de réussite les accompagnent.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s