C’est à partir de ce mardi 4 juin à 17 h.15 que se jouera le premier des six matches qui seront organisés à Courtrai dans le cadre de la Volley Nations League. Il opposera la Serbie, championne du monde en titre, à la Pologne qui est l’une des grandes révélations de la VNL 2019. Ensuite, à partir de 20h15, débutera la rencontre qui verra nos Yellow Tigers s’attaquer à la Russie qui est le pays le plus titré en termes de titres remportés dans les grandes épreuves de volley-ball.

Si l’on sait que nos compatriotes affronteront ensuite les Polonaises le mercredi 5 et les Serbes le jeudi 6, toujours à partir de 20h15 dans les deux cas, il est permis de constater que les amateurs de volley-ball féminin de haut niveau seront comblés au cours de ces trois prochains jours.

Que peut-on attendre de nos Yellow Tigers face à une si brillante adversité? Assurément un engagement du même type et l’un ou l’autre résultat étonnant.

Lors des deux premiers tournois qu’elles ont déjà disputés, l’un en Bulgarie et l’autre à Macao, nos représentantes ont réalisé d’excellents résultats. En effet, elles ont remporté trois succès en l’espace de six rencontres et c’est ainsi qu’elles ont défait la Bulgarie, le Japon et la Thaïlande, soit du bien beau monde en vérité. Grâce à ces trois victoires, elles occupent une fort belle dixième place au classement des 16 équipes de cette VNL 2019, devançant des pays comme les Pays-Bas, l’Allemagne et même la Russie qui n’a gagné qu’à une seule reprise (c’était contre la Chine) depuis le début de la compétition.

Il ne fait nul doute que, dans cette salle de Courtrai qu’elles affectionnent, les joueuses de Gert Vande Broek et de Kris Vansnick chercheront à se faire plus conquérantes que jamais. Une belle occasion de briller se présentera à elles ce mardi. En effet, les Russes sont en pleine phase de reconstruction et leur équipe manque encore de cette assise qui en faisait un ensemble redoutable il y a peu encore. Contre les Polonaises qui n’arrêtent pas de progresser à grands pas au cours de ces dernières années (elles ont remporté 5 matches sur les 6 au cours de leurs 2 premiers tournois), les nôtres pourraient causer une très belle surprise mais, pour ce faire, devront arriver à contenir autant que possible Smarzek qui est devenue une véritable machine à marquer des points victorieux. Contre la Serbie, qui alterne cette année les hauts et les bas (3 victoires pour 3 défaites dans cette VNL), Ilka Van de Vijver et ses équipières auront une bien belle carte à jouer dans la mesure où, face aux championnes du monde, elles n’auront précisément rien à perdre.

Bref, vous l’aurez compris, rien ne sera simple pour nos Yellow Tigers durant ces trois soirées courtraisiennes mais tout donne à penser que les trois parties qu’elles livreront seront autant de très beaux échanges avec un public qui, c’est à espérer, viendra nombreux pour les soutenir et faire fête au volley-ball féminin de niveau mondial.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s