Les Yellow Tigers ont écrit ce jeudi à Courtrai une des plus belles pages de l’histoire du volley-ball féminin belge. Elles ont battu l’équipe de Serbie qui est l’équipe championne du monde en titre. Et, ce, sur la marque de trois sets à zéro. Ni plus, ni moins. C’est absolument fantastique et cela l’est d’autant plus qu’elles ont livré une prestation collective de la plus belle qualité .

Certes, les Serbes n’alignaient pas Boskovic ni Mihaijlovic qui n’étaient pas à Courtrai cette semaine mais ceci n’enlève rien aux mérites de nos compatriotes qui ont dominé leurs illustres adversaires tant sur le plan tactique que sur celui de l’efficacité dans le jeu: services (8 contre 4), blocs (9 contre 6), attaques (47 contre 34).

De fait, nos Yellow Tigers ont été au commandement des opérations durant la quasi totalité de la rencontre. Elles ont débuté la partie en force et, par l’entremise de Herbots et de Sobolska, elles ont pris rapidement la tête du marquoir. Elles ne comptaient pas beaucoup plus d’un point ou deux d’avance mais elles faisaient mieux que résister aux assauts des Serbes parmi lesquelles Bjelica et Popovic se montraient les plus redoutables. Peu après le deuxième time-out technique, Van de Vijver, qui a distribué le jeu avec beaucoup d’intelligence tout au long du match, et ses équipières se détachaient grâce à de très belles défenses ponctuées d’aussi belles attaques et elles concluaient sur un ace de Stragier montée au jeu à 24-21.

Au début de la deuxième manche, les Serbes mettaient Guilliams en difficulté en réception et profitaient d’une baisse de régime de Grobelna et de Sobolska pour s’installer en tête au marquoir. Pas pour longtemps d’ailleurs car, avec Goliat à la place de Grobelna et Van Avermaet qui avait remplacé Sobolska, les joueuses de Gert Vande Broek et de Kris Vansnick revenaient à hauteur des Mirkovic et de ses équipières avant de les devancer dès avant le deuxième time-out technique. Nos joueuses pratiquaient un très beau volley-ball dans la mesure même où tous les éléments de jeu étaient soignés, à commencer par la défense qui, à partir du bloc, faisait merveille en deuxième ligne. A l’attaque, Herbots virevoltait comme un oiseau tandis que Van Gestel retrouvait ses bonnes sensations de l’an dernier et se faisait productive avec ses smashes dans la grande diagonale ou via les mains. Pour leur part, Janssens faisait très très mal à chacun de ses passages au service et Van Avermaet faisait du très beau boulot tant au bloc qu’à l’attaque. Comme, au surplus, Valkenborg effectuait un match d’enfer dans son rôle de première défenseuse tandis que Guilliams s’améliorait en réception au fil des échanges, nos Tigers prenaient de plus en plus l’ascendant sur les Serbes qui ne mettaient que très peu de ballons au sol malgré tous leurs efforts. C’est ainsi que les nôtres enlevèrent le deuxième set sur le même score que celui du premier: 25-21.

Le plus grandiose allait arriver. Les nôtres entamèrent le troisième set de parfaite manière et c’est ainsi qu’elles comptèrent 7 points d’avance au premier TO technique. Notre équipe jouait sans la moindre fausse note, tout s’enchaînait idéalement et les mouvements qu’elle dessinait ressemblaient à ceux d’une troupe de danse quand danse signifie transformation des corps, passage de mouvements à d’autres mouvements, propagation d’ondes et, surtout, évocation ou réalisation d’innombrables possibles. C’était beau, très beau même. Pendant que nos joueuses marchaient sur l’eau, le coach serbe tentait tous les remplacements qui étaient à sa disposition (toutes les joueuses serbes auront foulé le terrain) mais rien n’y faisait. Grobelna, revenue au jeu en début de set, avait retrouvé son méchant coup de patte, Herbots transformait en points quasi tout ce qu’elle attaquait, Janssens ajustait encore quelques services en forme de flèches et, à 24-14, Van Gestel achevait sa très belle copie par un dernier smash victorieux.

La Belgique venait ainsi de battre l’équipe championne du monde sur le score de trois sets à zéro. La réalité avait dépassé la fiction.

Un rêve ? Non, un vrai moment de bonheur.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s