Après 3 semaines de compétition et 9 matches livrés dans trois pays différents (Bulgarie, Chine et Belgique), nos Yellow Tigers occupent le neuvième place du classement de la VNL 2019. A leur actif, elles comptent 5 victoires et 14 points. De fait, elles ont le même nombre de victoires que trois autres équipes dont deux qu’elles ont battues, le Japon et la Serbie, tandis que la troisième, la République Dominicaine, est l’une de trois sélections nationales qu’elles affronteront cette semaine à Stuttgart. Quelles sont les deux autres adversaires de nos représentantes ? Les Pays-Bas, qui n’ont encore enlevé que 2 matches jusqu’à présent et l’Allemagne qui en a remporté trois.

Est-ce à dire que nos compatriotes vont gagner les trois rencontres qu’elles vont disputer cette semaine contre ces équipes qui sont moins bien classées qu’elles pour l’instant ? Que nenni.

Pourquoi me demanderez-vous ? Tout d’abord, il faut savoir que les Pays-Bas délégueront à Stuttgart leur meillleure formation et que celle-ci n’a rien à voir avec celle qui a perdu 7 des 9 matches que les Hollandaises ont disputés juqu’à présent. L’avantage que les nôtres auront sur leurs grandes soeurs du Nord est qu’elles sont bien dans le rythme de la compétiion mais le talent et la puissance de feu des Sloetjes, Plak, Balkestein, De Kruif et autres gros bras est tel que le derby qui aura lieu demain à partir de 17h30 sera loin d’être une promenade de santé pour Ilka Van de Vijve et ses équipières.

Mercredi à 20h30, nos représentantes affronteront les joueuses du pays, c’est-à-dire les Allemandes. L’équipe allemande n’est pas aussi redoutable que celle des Pays-Bas mais elle n’en constitue pas moins un ensemble qui, lorsqu’il se trouve dans un bon jour, est capable de bousculer les meilleures (comme elle l’a montré la semaine passée en s’en allant battre les Brésiliennes au Brésil) et qui posera de sérieux soucis à nos Tigers si celles-ci ne parviennent pas à les mettre pas à les mettre en grosses difficultés avec leurs services.

Enfin, jeudi à partir de 17h30, les joueuses de Gert Vande Broek et de Kris Vansnik se trouveront face aux puissants bombardiers que sont les joueuses de la République Dominicaine. L’an dernier, nos compatriotes avaient réussi à dérégler la mécanique de la formation des Caraïbes et à remporter ainsi un beau succès. Arriveront-elles à faire de même cette année ? C’est possible mais il est à penser que Kwiek Marcos, qui est à la tête de l’équipe dominicaine depuis 2008, et ses girls chercheront, de leur côté, à profiter de ce match pour gagner une ou deux places au classement.

Comme on peut le voir, le mérite de nos Tigers sera réel si elles parviennent à ajouter un nouveau succès aux cinq autres qu’elles ont déjà engrangés depuis leur premier match joué contre les Etats-Unis dans le cadre de la présente Volley Nations League.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s