Pour disputer le match décisif pour le maintien de la Belgique dans la Golden League (qui est, après la VNL, le deuxième étage des compétitions pour équipes nationales au plan international), Brecht Van Kerckhove aligne une équipe qui ne manque pas de surprendre. Pas de Stuer comme libéro alors que Dumont a été laissé à la maison et Grobleny est titularisé comme libéro. Depovere est désigné à la passe et les deux Pe(e)ters comme attaquants. Comme centraux, on retrouve Van De Velde et E.Thys tandis que De Beul est sur le banc. Heureusement, L.Kindt est bien là. Il le montrera d’ailleurs dans le premier set que nos compatriotes dirigent quasi de long en large. Ils se détachent surtout quand ils font passer le score de 16-18 à 17-23. L’écart est creusé et est suffisant pour enlever la première manche 21-25.

Le deuxième set aura une autre physionomie. En effet, avec Gavenda et Krisko en évidence, les Slovaques dominent les premiers échanges. Nos représentants résistent tant qu’ils peuvent mais ne parviennent jamais à prendre la tête au marquoir. Menés 19-16, ils rétablissent bien l’égalité mais les Slovaques reprennent leur course vers l’avant : 21-19, 22-20, 24-21 et 25-22.

De Beul, qui était déjà monté dans le courant du deuxième set à la place de Thys, est titularisé au début de la manche suivante mais ce changement ne s’avère pas payant car les Slovaques ont le vent dans le dos et se montrent plus efficaces au filet. A 7-7, les nôtres reprennent la tête du marquoir mais pour peu de temps car les Slovaques se font plus pressants et font passer le marquoir de 7-8 à 10-8 et creusent l’écart de 13-11 à 15-11. Heureusement, nos jeunes Dragons serrent les dents et reviennent à 15-14. mais ne peuvent empêcher Krisko et Gavenda d’améliorer leurs statistiques. Malgré la belle prestation de Lou Kindt (à nouveau le meilleur scorer du match) et de Verstraeten comme libéro, les Slovaques ne cessent ainsi de progresser vers le gain de ce set : 25-21.

Les nôtres sont au pied du mur. Ou ils gagnent ce quatrième set et restent dans la course pour sauver à coup sûr leur place dans la Golden European League ou ils s’inclinent et pourraient connaître la disgrâce de voir le volley-ball belge masculin être relégué au troisième étage du monde du volley-ball international.

Pendant un long temps de cette quatrième manche, on garde l’espoir que c’est la première des deux branches de l’alternative qui va se produire. En effet, l’équipe qui porte les mêmes couleurs que celles des Red Dragons qui, l’année dernière, bataillaient encore et échouaient de très peu pour figurer dans le Final 6 des Championnats du Monde menait 17-20 avant de s’écrouler d’une pièce face à une formation slovaque à qui tout réussissait et qui faisait passer le score à 24-20. Le match était plié.

La Slovaquie l’emportait 25-21 et l’équipe belge, drivée par Brecht Van Kerckhove qui a manqué de discernement dans le choix de ses objectifs et des joueurs pour les atteindre, est ainsi en situation d’être reléguée en Silver European League si la Finlande vient à battre la sélection de la République tchèque en moins de cinq sets. Il s’agirait là d’un échec cuisant. Ce ne serait pas la fin du monde bien entendu mais ce serait assez moche en vérité quand on sait que, avec une sélection autrement équilibrée, le volley-ball belge masculin aurait pu, à tout le moins, se retrouver dans la même situation que les Pays-Bas, la Turquie et la Biélorussie qui, à présent, vont se disputer le droit de disputer le tournoi qui sera qualificatif pour l’accès à la VNL messieurs de l’an prochain.

Puisse le (nouveau) cadre de nos réels Red Dragons être mieux inspiré dans la suite de cette saison internationale 2019.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s