Notre Beachvolleyteam@koekelkorenvanwalle n’a pu vaincre la paire qatari Cherif – Ahmed (21-15/21-15) et n’a donc pu accrocher cette victoire qui lui aurait éventuellement permis de rester dans le parcours de cette 19ème édition des championnats du monde de beachvolley. Dans les deux sets, nos compatriotes ont réalisé de belles choses, inscrivant notamment au total de la partie autant de points (24) que leurs adversaires en attaque. Ils ont cependant commis trop de “petites fautes” (11) pour faire véritablement jeu égal avec les qatari qui, pour leur part, ont livré une prestation on ne peut pratiquement plus propre puisqu’ils n’ont commis que 4 fautes directes en l’espace de deux sets.

Nos deux représentants ne feront donc pas partie des 32 équipes qui, à l’issue de ce premier tour de la compétition, seront qualifiées pour disputer les 1/16èmes de finale de ce Mondial. On ne peut cacher qu’il s’agit là d’un résultat assez décevant tant Tom et Dries nous ont habitués à mieux en matière de résultats dans les grandes épreuves de ces trois dernières années. Cela étant, il faut bien garder à l’esprit que notre team national, le seul valable que nous ayons à présenter au plan international, est loin d’avoir retrouvé le “tempo” de la grande compétition qui était le sien avant que Tom van Walle ne s’occasionne il y a bientôt un an cette grave blessure à l’épaule qui a nécessité opération et plus d’une demi année de revalidation. Dans les trois rencontres qu’ils viennent de disputer à Hambourg, et surtout dans les deux dernières, Tom et Dries ont montré qu’ils avaient toujours bien les grands fondamentaux mais ont également laissé voir qu’il leur manquait encore, dans tous les domaines du jeu (service, réception, bloc, défense et attaque), ces côtés “finis” et “tranchants” qui leur auraient certainement permis de faire pencher le marquoir à leur avantage dans l’un ou l’autre des sets qu’ils ont perdus.

Tout cela pour dire que, sachant qu’il reste encore plus de dix mois pour enlever les points qu’il leur faudra accumuler pour se retrouver directement parmi les 15 premières équipes qualifiées pour les Jeux de Tokyo, Tom et Dries se doivent à présent de multiplier les participations aux tournois qui comptent sur la scène internationale afin de retrouver ce rythme et cette efficacité qui leur ont, bien normalement, manqué à Hambourg. Ils doivent aussi savoir que nombreux sont celles et ceux qui, en Belgique, continuent à croire en leur étoile. Good way.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s