Nos équipes U18 Dames et U19 Messieurs avaient, chacune, l’équipe d’Espagne comme adversaire.

Elles ont, chacune, connu un sort différent. Si nos jeunes boys l’ont emporté sur le score de trois sets à zéro (26-24/25-22/25-17), nos jeunes femmes ont perdu leur rencontre sur le même score (21-25/14-25/13-25).

La déconvenue est grande pour nos U18 qui avaient pourtant bien entamé la partie. Quand elles menèrent 1-8 et 2-9 dans la première manche, on put croire alors qu’elles allaient entamer leur tournoi par une belle victoire. Très vite cependant, il fut permis de se rendre compte que le succès ne serait pas aussi aisé que cela n’était apparu après les premiers échanges. La réception était loin d’être bonne, les services ne présentaient pas de très grandes difficultés pour les joueuses espagnoles qui, de leur côté, se faisaient de plus en plus efficaces au filet, tant en attaque qu’au bloc. Le match changea complètement de physionomie quand le marquoir passa de 11-16 à 21-19. Nos attaquantes, qui abusaient de balles placées, ne faisaient pas la différence et notre jeu défensif était particulièrement faiblard. A 23-21, on pouvait encore caresser d’assister à une belle flambée de la part de nos Young Yellow Tigers mais, au contraire, on eut droit à un service raté et à une phase sans grande consistance de nos girls: 25-21. Le match était déjà plié car la suite fut du même tonneau, et ce, d’autant que les Espagnoles, qui jouaient avec plus d’allant et de force de frappe, ne rencontrèrent plus qu’une équipe sans âme.  De fait, l’équipe était composée de Cools, Martin 7, Deckers 4, Van de Perre 5, Kustermans 6, Abrassart 5; libero: Lambrix. Sont entrées au jeu : Vreys, Van Acker, Versteynen, Van Bouwel 5, Meynckens. Demain, elles joueront contre le Portugal qu’elles devraient logiquement vaincre si elles jouent évidemment avec plus de cohésion et plus de volonté qu’elles n’en ont affiché ce mercredi.

Quant à nos boys, ils affronteront l’Allemagne à 16 heures. La rencontre est extrêmement importante dans la mesure où un succès de nos Young Red Dragons les placerait en situation idéale pour la suite de la compétition. En effet, en cas de victoire, ils seraient alors déjà assurés de faire partie du carré d’as du tournoi d’une part et seraient également en excellente situation pour se rapprocher d’une demi-finale croisée où ils n’auraient pas à affronter l’ogre italien. Mais ne tirons pas trop tôt des plans sur la comète car il leur faut tout d’abord battre les Allemands qui, on le sait, alignent de plus en plus souvent des formations faites de très hauts formats dotés d’une méchante force de frappe. A noter que Mieke Moyaert, la coach des Young Red Dragons, a aligné l’équipe suivante contre l’Espagne : Fafchamps (2), Plaskie (12), D’Heer (16), Ocket, Fransen (7), Van de Velde (11), Perin et Geudens comme libéros. Sont entrés au jeu : Mc Cluskey et Peeters (2)

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s