L’actualité internationale du volley-ball et de beachvolley est à ce point intense qu’il faudrait tenir deux à trois rubriques par jour pour la suivre pas à pas. Comme je ne dispose pas de ce temps pour assumer toute cette charge de travail que constitue la rédaction d’articles qui se veulent à la fois bien documentés et illustrés, je me dois de faire des choix. C’est ainsi que je n’ai pas suivi au jour le jour le parcours de notre paire nationale de beachvolley Koekelkoren – van Walle à Gstaad en Suisse où elle a participé au tournoi 5 étoiles du calendrier de la Fédération Internationale.

Qu’y ont fait nos deux représentants ? En vérité, ils y ont soufflé le froid et le chaud.

Ils avaient été versés dans une poule extrêmement ardue puisqu’ils devaient rencontrer en premier lieu les Polonais Bryl – Fijalek qui occupent pour l’heure la troisième place du ranking mondial et étaient ensuite appelés, en cas de défaite, à affronter le perdant de la rencontre entre la paire italienne Nicolai – Lupo et la paire hollandaise Meeuwsen – Brouwer avec l’obligation de gagner pour pouvoir rester dans le tournoi.

Dans les faits, Tom et Dries ont d’abord été littéralement soufflés hors du terrain par les Polonais qui ont enlevé la partie sur un score qui en dit plus, 21-13/21-9, que de longs commentaires tandis que, le lendemain quand ils ont joué Brouwer – Meeuwsen, ils ont brillé durant le premier set qu’ils ont enlevé sur la marque de 22-20 avant que Tom van Walle ne fléchisse quelque peu dans le deuxième , 13-21.  Nos deux compères ne purent s’imposer dans le tie-break qu’ils perdirent 11-15 et se trouvèrent de la sorte éliminés de ce grand tournoi de Gstaad où, l’an dernier, ils avaient atteint les 1/4 de finale et n’avaient été éliminés que par les magiciens du beachvolley que sont les Norvégiens Mol et Sorum.

Le résultat d’ensemble de leur participation à ce tournoi 5 étoiles n’est donc pas globalement positif. Toutefois, comme déjà écrit il y a peu, notre équipe est en phase de « relance » après le gros trou qu’elle a connu dans son cheminement du fait de la très sérieuse blessure encourue par Tom van Walle. C’est pourquoi il est intéressant de relever que nos deux amis ont fait mieux que jeu égal pendant un set avec Meeuwsen et Brouwer (qui viennent de se  qualifier pour la demi-finale après avoir vaincu les olympiens Dalhausser-Lucena en deux sets et la paire tchèque Perusic – Schweiner en trois sets).

Ils ont ainsi pu réaliser qu’ils étaient sur la bonne voie pour retrouver le niveau élevé qui était le leur il y a un an à peine. A eux de persévérer et de garder le moral.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s