Avant de passer au compte rendu de la demi-finale qui va ainsi opposer nos Young Red Dragons aux joueurs russes qui ont dominé, de la tête et des épaules, l’autre poule du tournoi olympique de la jeunesse olympique, je vous présente cette équipe russe. Les abréviations S, MB, WS, OS et L veulent signifier respectivement : Passeur, Bloqueur Central, Attaquant extérieur, Opposite et Libéro tandis que les chiffres qui les suivent indiquent la taille du joueur concerné.

De la sorte, vous aurez l’occasion de constater que nos jeunes Dragons se trouvent là face à une équipe qui a toutes les allures d’une muraille. Que dis-je d’une véritable montagne.

ANOSHKO Anton S 1.99

KORNEEV Artem S 1.95

FEDOROV Mikhail MB 2.08

BRAZHNIUK Iurii MB 2.04

GORBANOV Nikita MB 2.09

DINEYKIN Stanislav WS 1.99

KHARITONOV Danil WS 1.98

KAZACHENKOV Ilya (C) WS 2.09

KURBANOV Omar WS 1.95

MURASHKO Roman WS 1.99

ENNS Korney OS 2.02

FEDOROV Ilia L 1.91

Nos “petits gars” montent sur le terrain et, dès les premiers échanges, il est permis de se rendre compte qu’ils ne sont nullement impressionnés par leurs adversaires. La partie va être serrée. A 9-9, nos boys se détachent quelque peu, 9-12. Les Russes reviennent à leur hauteur mais les nôtres continuent leur travail de sape: 12-14 et creusent l’écart : 13-16. A 15-17, nos jeunes Dragons connaissent une petite baisse de régime qui est mise à profit par la Russie qui prend trois points d’avance: 20-17. D’heer et ses équipiers reviennent bien à 24-23 mais doivent s’incliner : 25-23.

La deuxième manche sera palpitante à souhait. Les Russes seront pendant un bon bout de temps en tête du marquoir mais les joueurs de Mieke Moyaert ne sont jamais loin et, à 16-14, ils alignent quatre points d’affilée qui leur permettent de caracoler en tête jusqu’à 22-24!! Là, les Russes se font imparables et le marquoir bascule en leur faveur: 25-24. Les Belges repassent en tête à 25-26 mais laissent échapper une nouvelle occasion d’égaliser au niveau des sets. Les Russes, qui veulent la victoire tout autant que les nôtres, auront besoin de trois balles de set avant de faire 30-28.

Aurions-nous laissé échapper là l’accès à la finale? D’aucuns auraient pu le penser, nos jeunes Dragons pas. En effet, c’est à partir de ce début de troisième manche qu’ils élevèrent encore d’un cran le niveau de leur jeu et que, pouvant compter sur une réception où Perin faisait merveille et sur une distribution aussi variée que précise, ils se mirent à dominer des adversaires qui commençaient à douter et à ne plus trop bien comprendre ce qui leur arrivait. Les joueurs de Mieke Moyaert empochaient ainsi les troisième et quatrième sets sur la marque de 17-25 et 20-25.

L’accès à la finale allait donc se jouer au tie-break. De fait, celui-ci se déroula selon le même schéma que les deux précédents. Nos D’heer, Fafchamps, Ocket, Rotty, Plaskie Van Elsen, Perin tenaient le bon bout et ne le lâchaient pas. A 6-9, les Russes revenaient bien à 8-9 mais, à 9-10, nos YRD faisaient 9-12. Le trou était fait et la victoire était signée S.Plaskie : 13-15.

Fantastique, nos “petits gars” ont ainsi gravi le sommet de la montagne russe et seront demain sur le terrain pour disputer la finale de l’EYOF. C’est tout simplement phénoménal.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s