Les choses claires. Nos Yellow Tigers ne reviendront pas de Catania avec un ticket de qualification pour les Jeux olympiques de Tokyo dans leur sac. Elles ont été battues ce vendredi par des Hollandaises qui leur ont été supérieures dans quasi tous les compartiments de jeu et qui auront surtout montré à tout un chacun toute la différence qu’il y avait entre une bonne équipe européenne qui, fort jeune, est encore loin d’avoir atteint son plafond et une très bonne équipe européenne qui, pouvant compter sur un large noyau de joueuses de grand format, ambitionne de participer aux Jeux de Tokyo et d’y jouer les premiers rôles.

Le début de la partie entre les “Tigers” et les “Oranjes” fut prometteur dans la mesure où nos compatriotes tenaient tête à leurs adversaires. Au premier time-out technique, les nôtres menaient 8-7 et, à 11-10, ajoutaient un point supplémentaire à leur avance et, à 13-11, un troisième encore. Tout se déroulait pour le mieux donc jusqu’à ce que, peu après que Plak fut montée au jeu, Balkenstein passe au service et fasse passer le marquoir de 15-13 à 15-17. Nos joueuses s’accrochaient et gardaient encore le contact avec les Hollandaises: 17-18. Celles-ci sortaient alors leurs meilleures flèches et, par l’entremise de Sloetjes et de Buijs, signaient un nouveau 1-4 qui faisait mal: 18-22. C’est sur le score de 20-25 que la première manche revenait ainsi aux joueuses de Morisson qui, dans le cours du jeu, s’étaient surtout montrées beaucoup plus tranchantes que nos représentantes au niveau de l’attaque.

Le deuxième set ne fut qu’une simple promenade de santé pour les joueuses des Pays-Bas qui, dès les premiers échanges, livraient très bien, réceptionnaient très bien, construisaient très bien, attaquaient très bien et, si besoin était, défendaient très bien. Pendant le même temps, les joueuses de Gert Vande Broek éprouvaient certaines difficultés au niveau de la réception et, de ce fait, n’étaient pas souvent en situation d’attaquer avec toute l’efficacité qui aurait été nécessaire pour rivaliser avec une formation hollandaise qui apparut, durant tout ce set, plus homogène et consistante que la nôtre : 15-25.

Heureusement, il y eut le troisième set. Les Yellow Tigers se rebiffèrent et montrèrent alors plusieurs des facettes qui leur avaient valu tant de beaux succès au cours de la dernière Volley Nations League. Réceptionnant beaucoup mieux et pouvant compter sur une Van Avermaet qui fut beaucoup plus présente au bloc que ne l’avait été Janssens dans les deux sets précédents , nos Yellow Tigers sortirent leurs plus belles griffes et se mirent à réaliser de trè belles choses. Le match fut alors de très bon niveau et certains des échanges furent tout à la fois prolongés et très spectaculaires. Nos attaquantes Van Gestel, Herbots et Grobelna se distinguaient tour à tour et, avec Sobolska et Van Avermaet qui faisaient du bon boulot comme centrales, permettaient à nos couleurs de mener 8-7 au premier TO technique et de reprendre la tête du marquoir à 17-16. Mais Buijs et Sloetjes veillaient au grain et le score indiqua 18-20. Ilka Van de Vijver et ses équipières ne baissaient pas les bras et faisaient 20-20, 21-21 et 22-22. Elles ne purent toutefois faire mieux car Sloetjes et Buijs faisaient une dernière fois parler la poudre. Les grandes et brillantes soeurs du Nord l’emportaient 22-25.

Dans le match qui suivit, l’Italie a battu le Kenya sur le score de 3 sets à zéro : 25-17/25-10/25-14

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s