Ainsi que vous le savez déjà, la 31ème édition des Championnats d’Europe de Volley-Ball masculins, aujourd’hui dénommés CEV Euro Volley 2019, aura lieu dans quatre pays différents, tout comme ce fut le cas pour les derniers championnats d’Europe de Volley-Ball féminins. Ces quatre pays sont la France, la Slovénie, les Pays-Bas et la Belgique.

Si les premiers matches de l’Euro Volley M 2019 se dérouleront ce jeudi en France et en Slovénie, les premières rencontres des poules disputées aux Pays-Bas et dans notre pays auront lieu ce vendredi. Les finales, quant à elles, seront organisées en France et se joueront le dimanche 29 septembre à Paris.

Les équipes des 24 pays qualifiés pour disputer cette épreuve qui, sous une autre forme que celle qu’elle a aujourd’hui, fut créée en 1948 seront donc réparties dans les quatre pays précités (mais dans neuf villes différentes au total), ce qui signifie qu’il y aura six équipes dans chacune des poules concernées.

Pour la série B, qui est celle de nos Red Dragons, les cinq autres équipes qui en font partie sont l’Allemagne, vice-championne d’Europe, la Serbie, médaille de bronze lors de la dernière édition de l’Euro 2017 après avoir battu nos représentants lors de ce match décisif pour la troisième place, la Slovaquie, l’Autriche et l’Espagne. Pour espérer avoir les meilleures chances d’atteindre à tout le moins les quarts de finale de l’Euro 2019, chacune de ces équipes cherchera à décrocher l’une des deux premières de cette poule, et ce, afin d’être sur les bons rails pour rencontrer, selon l’ordre à l’une de ces deux premières places, le quatrième classé ou le troisième classé de la série D (République Tchèque, Pologne, Estonie, Ukraine, Monténégro, Pays-Bas).

Les deux premiers matches de nos Red Dragons se dérouleront au Palais 12 situé sur le plateau du Heysel à Bruxelles. Vendredi, à 20h30, nos compatriotes seront opposés aux Autrichiens qui sont tout sauf des foudres de guerre et, samedi toujours à 20h30, ils affronteront les Allemands qui auront encore dans les jambes le gros match qui leur aura été « proposé » au programme de la journée de ce vendredi.

Après ces deux matches mis sur pied dans la capitale, où le comité organisateur flamand de la manche belge de l’Euro 2019 a visiblement oublié de faire action de promotion auprès du grand public de la ville,, la caravane de la poule B se déplacera au Lotto Arena d’Anvers où Sam Deroo et ses équipiers seront appelés à jouer dimanche contre l’Espagne (à 15h30), mardi contre la Slovaquie (à 20h30) et, last but not least, mercredi contre la Serbie à 20h30 toujours.

Quelles sont les chances de nos Red Dragons dans cet Euro 2019 de faire mieux qu’en 2017 quand, sous la conduite de Vital Heynen alors, ils avaient réussi à se hisser à la quatrième place de la compétition disputée en Pologne ? Notre équipe nationale n’a pas été préparée pour cet événement comme elle l’aurait été si Vital Heynen était resté aux affaires c’est une évidence. Cela étant, la méthode suivie par Brecht Kerckhove et ses acolytes qui l’entourent est peut-être celle qui produira les effets escomptés pour lui permettre d’atteindre l’une des marches du podium comme plusieurs des chantres de nos Red Dragons le laissent entendre. On verra cela le 27 septembre prochain. Ou avant.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s