C’est sans devoir puiser dans leurs réserves que les Red Dragons ont largement dominé une équipe espagnole qui ne put rivaliser avec eux tant elle se montra insuffisante au bloc (pas un seul gagnant en trois sets) et en réception.

Dès les premiers échanges, nos compatriotes montrèrent qu’ils allaient être les maîtres du filet en réussissant deux très beaux blocs au détriment de Villena qui comprit immédiatement que ce dimanche ne serait pas un grand jour pour lui. Menés 4-1, les Espagnols revinrent bien, à 9-9, à la hauteur de nos Dragons qui apparaissaient quelque peu émoussés (bien normalement d’ailleurs en fonction des fatigues du match de la veille et du transfert opéré entre Bruxelles et Anvers en un très court laps de temps). Les échanges furent partagés jusqu’au moment où, à 15-15 et avec D’Hulst au service, Deroo et ses équipiers sonnèrent la charge et firent un 10-2 qui leur permit de remporter confortablement cette première manche.

La suivante connut un scénario assez semblable avec un début un peu poussif de nos troupes et avec une belle accélération des nôtres qui vit le marquoir passer de 8-8 à 11-8. Les Espagnols s’accrochaient et mettaient à profit le fait que notre bloc n’était plus aussi hermétique qu’il l’avait été en début de rencontre. Toutefois, nos représentants tenaient bien le match en main tant ils pouvaient compter sur la très belle assurance de Deroo et de Tuerlinckx en attaque comme sur celle de Stuer en réception et de D’Hulst à la passe.

A 22-18, les Espagnols réduisaient bien un peu l’écart, 22-20, mais ce ne fut que feu de paille car Deroo, qui connaît un très bel état de forme (80% d’efficacité en attaque ce dimanche), veillait au grain et, avec l’aide de Tuerlinckx (71% d’efficacité en attaque quant à lui aujourd’hui) emmenait les siens vers le gain du set, 25-21.

La troisième manche fut plus rondement menée. En effet, à 3-3 et avec Rousseaux (très bon en réception aujourd’hui) au service, les joueurs de Brecht Van Kerckhove se détachèrent on ne peut plus nettement, 13-3. Le coach espagnol effectua bien trois changements de joueurs et cela porta ses fruits pour limiter la casse mais pas pour renverser le cours de la manche que les Red Dragons enlevèrent sur la marque de 25-14. Ils remportaient de la sorte leur troisième victoire d’affilée qui leur vaut déjà l’assurance de participer aux 1/8èmes de finale de l’Euro 2019.

Dans l’attente évidemment d’aller (beaucoup) plus loin comme ils l’espèrent sans le dire trop haut.

Poule A

Roumanie – Italie : 1-3 ; Portugal – France : 0-3

Poule B

Belgique – Espagne : 3-0 ; Serbie – Slovaquie : 3-0

Poule C

Biélorussie – Finlande : 3-2

Poule D

Pays-Bas – Pologne :0-3 (19/18/19 !) – République Tchèque – Estonie : 3-0

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s