Les Red Dragons ne jouaient pas ce lundi mais cela ne signifie pas qu’il n’y avait pas compétition à Anvers et dans les trois autres villes organisatrices du premier tour de cet Euro 2019

Ainsi, à Anvers, devant des banquettes quasi vides (pourquoi ne pas profiter de ces matches où l’on sait qu’il n’y aura pas foule pour inviter en masse des enfants d’écoles voisines), il y eut deux rencontres. La première vit la victoire en trois sets de l’Allemagne sur l’Autriche. Il n’y eut match que pendant la première manche car, après, les Allemands se promenèrent pour enlever leur premier succès de l’Euro. Le second match anversois mettait en présence les Serbes et les Espagnols que nos compatriotes avaient battus hier en trois sets. Pour l’occasion, le coach espagnol procéda à deux changements majeurs en remplaçant son passeur Trinidad par De Amo Fernandez et son opposite Villena par Colito. Bien lui en prit car la formation espagnole, qui joua sans pression aucune, prit le premier set de la partie avant de s’incliner tout logiquement face à une équipe serbe qui se servit de ce match comme galop d’entraînement.

Les fans des Red Dragons déduiront de ce résultat que nos compatriotes ont toutes leurs chances face aux Serbes et ils auront bien raison de réfléchir tant cela peut nourrir leur optimisme mais ils ne devraient pas oublier que plusieurs de ces mêmes Serbes ont donné la leçon aux Allemands là où Sam Deroo et ses équipiers ont sué sang et eau pour l’emporter en 5 sets et 15-13 au tie-break.

A Montpellier, les résultats du jour n’ont donné lieu à aucune surprise si ce n’est peut-être la perte d’un set par les Grecs face aux Roumains. Dans l’autre rencontre, les Français ont battu les Bulgares et ils le firent de très belle manière puisqu’ils ne laissèrent que des miettes à leurs adversaires : 25-13/25-21/25-14). La France sans N’Gapeth serait-elle plus forte que la France avec Ngapeth ?

A Rotterdam, les Polonais ont fait une nouvelle démonstration de leur force. Après avoir infligé un très net 0-3 hier aux Hollandais (19/18/19), ils ont récidivé aujourd’hui face aux joueurs tchecs qui n’ont glané que 45 points au total des 3 sets disputés (18/12/15). La Pologne fait assurément de plus en plus figure d’épouvantail dans la présente compétition. Dans l’autre rencontre disputée à Rotterdam, l’Ukraine a disposé de la formation du Monténégro en quatre manches.

Enfin, à Ljubljana où l’équipe de Slovénie ne jouait pas aujourd’hui (mais où ils mirent en exergue le volley assis durant la journée), l’équipe russe n’a rien abandonné sur son chemin qui l’a menée vers la victoire tandis que la formation de la Macédoine du Nord a surpris tout son monde, et l’équipe de Biélorussie en premier, en remportant en quatre sets son premier match dans le cadre d’un championnat d’Europe.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s