C’est en l’espace de 62 minutes de jeu que les Champions de Belgique ont pris le meilleur sur une équipe du VBC Waremme qui n’a pu leur opposer que son envie de bien faire et sa vaillance. Dans chacun des trois sets, les Limbourgeois démarrèrent en force et, après  un temps d’échanges équilibrés, repartirent de plus belle pour faire alors une assez nette différence : 15-25/14-25/16-25. De cette rencontre à sens unique, les coaches des deux équipes auront quand même pu dégager quelques enseignements intéressants pour les prochaines confrontations de leur team respectif. Du côté liégeois, Sacha Koulberg et Frédéric Servotte auront apprécié le bon rendement de Dussart ainsi que l’excellente rentrée de L.Lallemand quand il a pris la relève d’un Czyrnianski qui a peine à confirmer dans le jeu ce qu’il laisse comme impression favorable à l’échauffement Par contre, ils auront aussi relevé que leurs joueurs n’auront pas été très marquants dans le domaine du bloc et qu’il n’y a que Malisse qui ait inscrit un ace.

Pour ce qui concerne les Limbourgeois, Joël Banks n’aura pas manqué de noter avec satisfaction que les changements qu’il a opérés entre ses axes passeur-opposite au cours de chacun des sets avaient été très fructueux d’une part et que le jeune E.Thys avait montré à ses anciens équipiers de Waremme qu’il avait réalisé de beaux progrès depuis qu’il avait enfilé le maillot de Greenyard Maaseik d’autre part.

Et qu’en est-il des trois autres quarts de finale ? Si l’on peut considérer comme attendues la victoire de Lindemans Alost sur le terrain d’Hemiksem (16-25/14-25/18-25) et celle de Haasrode Louvain face à Decospan Menin ( 25-18/25-16/22-25/25-18), la défaite de Knack Roulers à Achel est, par contre, beaucoup plus surprenante. Les Limbourgeois avaient certes montré dimanche dernier à Waremme qu’ils possédaient une solide formation mais il n’y avait sans doute que les supporters de celle-ci qui auraient parié gros sur le succès des leurs face aux tenants de la Coupe avant le choc de ce mercredi soir.

L’aspect le plus étonnant de cette belle surprise est la sécheresse des deux derniers sets de cette partie qui en aura compté quatre. En effet, les chiffres sont là pour indiquer que les Flandriens n’ont pas été à la fête après avoir perdu le premier set de peu (29-27) et gagné le suivant de manière assez franche (17-25) : 25 -20/25-19. Voilà assurément un score qui indique que les tenants de la Coupe devront, lors du match-retour qui aura lieu 6 novembre prochain, se montrer autrement incisifs et percutants qu’ils ne l’ont été ce mercredi pour se gagner d’abord le droit de disputer un golden set et de remporter ensuite celui-ci s’ils veulent atteindre le stade des demi-finales et y rencontrer qui cela ? Greenyard Maaseik qui, après son large succès de ce jour au Pôle Ballon de Waremme, peut déjà être considéré comme qualifié pour cet avant-dernier round de la Coupe.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s