.

C’est aujourd’hui qu’a été célébré le trentième anniversaire de la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE). La Fédération Wallonie -Bruxelles avait pris quelque peu les devants ce dimanche en organisant à Ixelles, dans le Flagey et sur la Place Ste Croix (quand donc la nouvelle majorité se décidera-t-elle à appeler ce lieu Place Audrey Hepburn ?), une fête entièrement destinée aux enfants et aux jeunes, En avant ! Même si elle n’avait pas bénéficié d’une large publicité, cette fête qui faisait la promotion des droits de l’enfant à tous les échelons de la vie en société, a connu un beau petit succès.

Il s’agissait d’un événement unique qui; initiative du délégué aux droits des enfants, proposait aux enfants et jeunes de tous âges qui avaient fait le déplacement des animations de toute nature et des spectacles de qualité: théâtre, expression artistique, psychomotricité, escalade, spectacles musicaux, ateliers pains et pizzas, scène ouverte, espaces contes. Bref, il y en avait pour tous les goûts et pour toutes les bourses puisque tout était entièrement gratuit

Même si je n’avais plus tout à fait l’âge pour être considéré comme un potentiel bénéficiaire de toutes ces activités qui étaient encadrées par des animatrices/animateurs dévoué(e)s et en grand nombre, j’ai participé bien volontiers à un quiz qui, mis entièrement sur pied par des jeunes d’une école bruxelloise, portait sur l’environnement et qui correspondait bien aux valeurs promues par les organisateurs de ce rendez-vous d’un jour: cohérence, participation, mixité et durabilité. J’ai beaucoup apprécié l’enthousiasme de ces jeunes (et de leur professeure de géographie) qui étaient légitimement fiers de leur jeu et du message qu’ils portaient.

Je n’ai vu aucun responsable politique sur place mais il est vrai que je ne suis resté qu’une bonne heure au sein de ces rires et de ces sourires . De fait, cela ne m’a aucunement manqué car j’avais vu l’essentiel et, surtout, pu me rendre compte qu’il n’était vraiment pas besoin de haute technologie pour mettre les jeunes en situation de faire équipe et de pouvoir se créer des espaces d’émerveillement.

Oui, c’est tout requinqué et profondément heureux que, un peu plus tardivement que prévu, je suis rentré,à la maison.

.

Texte intégral de la Convention adopté par les Nations Unies.

Texte de la Convention dans un langage adapté aux enfants (childfriendly).

Illustration de la Convention par une affiche pour enfants (childfrienldy)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s