Je vous ai abondamment parlé des matches qu’ont livrés la semaine passée et cette semaine Knack Roulers et Greenyard Maaseik dans le cadre de la CEV Champions League tant cela se justifiait et tant cela s’est finalement justifié au regard des très bons résultats réalisés par nos deux grands clubs masculins.

Cela ne signifie pas pour autant qu’ils ont été les seuls clubs belges à être présents sur la scène européenne.

Ainsi, au niveau de la CEV Cup Messieurs, Lindemans Alost a joué hier aux Pays-Bas, à Doetinchem très précisément, et y a remporté un beau succès. Les Flandriens n’ont pas fait le détail puisqu’ils ont enlevé la rencontre en trois sets : 23-25/20-25/20-25. Il est permis d’avancer qu’ils ont ainsi fait un très grand pas vers les 1/8èmes de finale.

Les Brabançons de Haasrode Louvain sont dans la même situation. A Tokat, en Turquie, ils ont également signé un beau 0-3. Avec Gert Van Walle et Baetens comme principaux fers de lance, ils ont réussi à endiguer les assauts de leurs adversaires qui ont perdu de peu les premier et troisième sets comme l’indique le détail de chacune des manches jouées : 25-27/16-25/23-25. Les Brabançons peuvent, eux aussi, lorgner avec confiance sur leur qualification pour le tour suivant, les 1/8èmes de finale, de la Challenge Cup.

Et les dames demanderez-vous ?

Elles n’étaient pas sur les parquets européennes cette semaine mais elles l’étaient la semaine passée.

De fait, la Belgique n’est représentée dans les compétitions de club mises sur pied par la Confédération Européenne de Volley-ball que par deux équipes, Asterix Avo Beveren et Hermes Ostende qui, toutes deux, participent à la CEV Cup. Normalement, on aurait pu retrouver cinq équipes belges, soit dans la CEV Cup soit dans la Challenge Cup, mais participer à ces épreuves représente un coût tel que trois de nos clubs ont décliné cette opportunité. Je reviendrai un de ces jours sur ce paradoxe qui ne manque pas d’interpeller dans la mesure même où il donne à penser que ce qui est scintillant dans l’image du volley-ball belge est masculin alors que le corps même de notre fédération est foncièrement féminin…

Et qu’ont fait nos deux clubs féminins engagés dans la CEV Cup ? Hermes Ostende, qui s’était déplacée en Slovénie, n’a fait qu’une bouchée de l’équipe de Gorica (12-25/18-25/13-25) et peut déjà considérer, même s’il ne faut jamais se montrer par trop présomptueux en rien, qu’elle est virtuellement qualifiée pour le tour suivant de cette épreuve. Quant à nos championnes de Belgique qui ont affronté la solide formation tchèque de Prostejov, elles ont également gagné (22-25/25-21/25-15/25-27, 15-8) mais ont dû concéder, d’extrême justesse, deux sets qui pourraient peser lourd dans la balance après le match retour qui aura lieu la semaine prochaine, le jeudi 19 très précisément.

Je terminerai ce petit tour d’horizon des chemins suivis par nos équipes belges dans les épreuves de la CEV en signalant que, dans la poule de Greenyard Maaseik, l’équipe polonaise de Jastrzebski Wegiel a battu Ankara en trois sets (17/17/21) et que, dans celle de Knack Roulers, l’équipe allemande de Friedrichshahen a été battre la formation serbe de Novi Sad sur son terrain (19-25/12-25/19-25). Pour l’heure, Greenyard Maaseik la première place du classement de sa poule (avec 2 victoires et 4 points) tandis que Knack Roulers occupe, avec l’équipe de Friedrichshafen, le deuxième rang de la sienne avec 1 victoire et 3 points. La semaine prochaine, les Limbourgeois se rendront jeudi en Pologne tandis que les Flandriens se déplaceront mardi en Serbie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s