Pendant les deux premiers sets de leur confrontation avec les joueurs de la République tchèque, nos Red Dragons, qui préentent une équipe assez remaniée (Valkiers, D’Heer, Van De Velde, Rousseaux, Cox et Klinkenberg qui a remplacé rapidement Grobelny et Stuer), sont menés durant la quasi totalité de cette tranche de match. Ainsi, après avoir perdu la première manche 25-20, ils s’emparent pour la première fois de la partie de la tête du marquoir à 22-23. Ils auront alors une première balle de set, devront en repousser deux autres avant de s’imposer 26-28. Ils avaient là sauvé la mise et ils rentrèrent davantage dans le match.

Le troisième fut assez équilibré mais, à 20-20, ils connurent une belle flambée qui leur valut de signer un beau 20-25. Dans la quatrième manche, les joueurs tchecs s’accrochaient et, par l’entremise d’Indra et de Galabov, ils réalisaient, eux aussi, un gros 5-0 à partir de 16-18. Ils faisaient alors le travail pour conserver intact cet avantage de 3 points : 25-22.

Dans le tie-break, Valkiers et ses équipiers, au sein desquels Cox (41 points ce mardi !), Dheer (une belle confirmation de ce jeune talent) et Klinkenberg (en réception surtout) se mettaient en évidence, prenaient un départ de choix : 1-7/2-8/3-9/4-10. Les carottes étaient-elles cuites ? On aurait pu le croire mais la cuisson dura plus longtemps que prévu car l’équipe tchèque voulait aussi quitter la scène berlinoise sur une victoire et jetait ses derniers feux dans la bataille. Ils parvinrent ainsi à remonter le courant et à faire passer le marquoir de 8-11 à 13-11. Les nôtres étaient dos au mur. Revenus à 13-13, ils durent alors repousser pas moins de 4 balles de match avant de remporter la première qui leur échut: 19-17. La cuisson était cette fois terminée.

Un grand bravo à nos boys pour leur vaillance mais ce succès ne suffira cependant à nous enlever cette amertume qu’il n’est pas possible de ne pas avoir en bouche au terme de ce tournoi de qualification olympique. Un tournoi européen de qualification olympique qui, venant après les insuccès de la Golden League, du tournoi olympique de Rotterdam et le résultat en demi-teinte des Championnats d’Europe, est fait pour nous convaincre qu’il s’impose de donner rapidement de nouveaux motifs d’inspiration à nos Red Dragons aux fins de leur faire à nouveau cracher le feu comme ils le faisaient si bien il y a peu de temps encore sur la scène internationale..

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s