Les Yellow Tigers pourront quitter Apeldoorn la tête haute. Elles ont certes été battues ce vendredi mais elles l’ont été par une équipe de Turquie qui a, pendant deux sets, développé un jeu d’une dimension de très haut niveau mondial (25-20/25-15) mais qu’elles sont parvenues à ébranler et à bousculer (20-25/22-25) au point de l’ amener à devoir disputer un tie-brek avant de pouvoir s’imposer de belle façon 15-10 au bout d’une fabuleuse bataille. Oui, on le savait, ce match qui était celui de la dernière chance pour les deux équipes allait être épique et il le fut pleinement.

Dans les deux premières manches, les Turques furent inabordables tant elles étaient supérieures à nos compatriotes dans tous les domaines. Van de Vijver et ses équipières jouaient bien mais elles étaient un cran en-dessous des Baladin, Boz, Erdem, Gunes qui, conduites de maîtresse manière par Ozbay, étaient extraordinaires au filet. Comme, de plus, les Turques faisaient, à l’image de leur libéro Aykac, des miracles en défense, les points tombaient comme grosses gouttes d’eau par temps de fortes pluies dans l’escarcelle de l’équipe turque.

Le tout grand mérite de nos Yellow Tigers et du staff est d’avoir laissé passer l’orage et de se mettre à jouer de manière plus roublarde sans vouloir le moins du monde diminuer la prestation de Herbots qui fut tout simplement grandiose face à ces murailles qui s’élevaient chaque devant elle et qui fut à peine moins productive en points gagnants (22) que ne le fut Boz (26) dans le camp opposé. Le gain de ces troisième et quatrième sets ne se fit pas de façon aussi tranchante que ne l’avait été celui des deux premières manches par les Turques mais il avait néanmoins une très grande saveur dans la mesure où l’on voyait qu’un team bien soudé et bien orchestré pouvait faire vaciller ces grandes joueuses habituées dans leur championnat national et sur la scène européenne à évoluer à un niveau d’exigence beaucoup plus élevé que celui de la plupart de nos compatriotes.

Pour ma part, hormis le fait que l’on pourra regretter que nos centrales n’aient pas, au niveau du filet, été à la hauteur des résultats que l’on était en droit d’attendre d’elles en fonction de ce qu’elles ont déjà montré en d’autres circonstances, je me réjouis d’avoir vu nos Yellow Tigers (y compris Ruysschaert aujourd’hui) aussi belles de générosité et de vaillance dans leur réplique face à une équipe qui dispose de moyens d’une tout autre envergure que ceux dont les nôtres sont gratifiées pour se préparer et pour être dédommagées de leurs efforts. Le seul véritable regret que j’ai pour compte des joueuses et du staff est cette hésitation de l’arbitre qui n’a pas vu, à 9-8 en faveur des Turques dans le tie-break, le service de Janssens atterrir 30 centimètres à l’intérieur du terrain et qui a demandé lui-même un challenge pour prendre une décision qui a nécessité un certain temps avant de tomber, permettant ainsi aux Turques, qui commençaient à douter en voyant revenir nos joueuses sur leurs talons après avoir mené 5-2, 8-5 et 9-6, de reprendre leurs esprits d’une part et faisant perdre à Janssens la belle confiance qui l’habitait alors d’autre part.

Ceci n’est cependant que broutille car, sur l’ensemble du match, la formation dirigée par Guidetti (qui s’était montré très élégant et élogieux à l’égard des Yellow Tigers avant la rencontre) a non seulement mérité son succès mais a également montré qu’elle ira fort probablement aux Jeux de Tokyo si elle parvient à reproduire dans le cadre du Final 4 le même niveau de jeu, réellement impressionnant de qualité, que celui qui fut le sien pendant les deux premiers sets et au cours du tie-break contre nos représentantes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s