Le choc Roulers – Maaseik, le cinquième classico de la saison, n’a donné lieu à aucun suspense et a ainsi vu une nouvelle victoire, la quatrième, des Flandriens sur les Limbourgeois. De fait, le succès des hommes de Steven Vanmedegael a été assez net tant dans la forme que dans les chiffres: 25-19/25-19/25-21.

Les joueurs de Roulers furent supérieurs à leurs adversaires dans quasi tous les compartiments de jeu et, pour n’en donner que deux exemples, il suffira de dire que les visités ont réalisé 12 blocs payants contre un seul aux visiteurs et que, au niveau de l’attaque, tous les pointeurs flandriens ont atteint ou dépassé un pourcentage de 50% alors qu’il n’y a que Maan qui ait fait aussi bien du côté limbourgeois.

Ces succès à répétition de Roulers sur Maaseik signifient-ils que les champions de Belgique sont nettement moins bons que les tenants de la Coupe? Bien imprudent serait celui qui se livrerait à une telle conclusion. En effet, du fait que Kindt est toujours en revalidation et que Wojcik n’a plus la confiance de son coach, Maaseik a joué ce samedi sans un opposite patenté et, par conséquent, Kvalen n’a pu être utilisé à son poste d’ailier-réceptionneur. Chacun sait qu’une hirondelle ne fait pas le printemps mais il est un fait que Maaseik se portera beaucoup mieux quand il pourra à nouveau compter sur les services de Kindt et c’est pourquoi il faudra attendre les matches de la deuxième phase du championnat pour savoir si l’on retrouvera bien ou non les champions de Belgique, actuellement troisièmes au classement, dans le Final 2 décisif pour l’attribution du titre 2020.

Chez les dames, toutes les équipes qui étaient sur les terrains de la Ligue A et qui étaient mieux classées que leurs adversaires du jour ont renforcé leur positionnement. Cela signifie que quatre des cinq premières classées, Asterix Beveren, Ladies Limbourg, Hermes Ostende et VDK Gand, l’ont emporté en ajoutant trois points à leur compteur tandis que les joueuses de Modal Charleroi, actuellement sixièmes au classement, n’ont laissé aucune chance à celles de Tchalou Volley à qui elles rendaient visite.

De fait, alors que l’on pouvait s’attendre à ce que les joueuses d’Ugo Blairon allaient mener vie dure à celles de Dimitri Piraux, le score de ce derby hennuyer, qui est exactement le même que celui du match entre Roulers et Maaseik (19-25/19-25/21-25), est fait pour indiquer que c’est finalement sans éprouver trop de difficultés que les Carolos ont enlevé les trois points. Pour les joueuses de Tchalou, qui ont été habituées dans le passé à connaître beaucoup plus de succès que de défaites, ce nouvel échec signifie que la nouvelle année ne commence pas mieux que ne s’était achevée l’année écoulée. En effet, elles avaient été battues alors sur leur terrain par les joueuses de Interfreight Anvers qui occupaient avec elles la dernière place du classement avant ce match-là. Elles auraient cependant grand tort de se décourager car, on ne doit pas manquer de leur rappeler dans leur entourage, la saison ne commence en réalité qu’à partir de la deuxième phase du championnat, c’est-à-dire quand les rencontres auront, plus que ce n’est le cas dans l’actuelle première phase, une incidence directe sur tout ce qui touche les verdicts décisifs pour le titre ou pour la descente. Courage à elles donc.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s