Pour faire ressortir au mieux le véritable propos de cet article, je commencerai par l’évocation d’une affaire qui a défrayé et continue à alimenter la chronique du monde du volley-ball, celle de la plainte introduite par le club de Limal Ottignies Smashing Girls contre le club BVMV Volley Noorderkempen, deux clubs qui évoluent dans la compétition nationale de Ligue B régie par Volley Belgium.

La réclamation du club de Limal portait sur le fait que le club de Noorderkempen avait aligné dans la compétition de Ligue B une joueuse qui, durant cette même saison, avait été alignée auparavant par le club de Ladies Limburg dans le cadre de la Coupe de Belgique. Dans un premier temps, cette plainte avait entraîné un forfait général pour l’équipe flandrienne qui avait aligné plus de trois fois cette même joueuse depuis le début du championnat .

Le club concerné par cette mesure, prise sur la base du principe qui veut qu’une joueuse/un joueur ne peut évoluer dans deux clubs différents durant la même saison sauf si cet élément fait partie de ces jeunes qui sont considéré(e)s comme étant des cas de double affiliation, avait fait appel. Et, à ce stade de la procédure, la surprise fut grande quand il fut permis d’apprendre que les délégués de la Commission d’appel avaient ramené la peine précédente à un seul forfait, celui du match joué contre Limal , et ce, en arguant du fait que le club de Limal avait été le seul à avoir introduit une réclamation et que, de surcroît, le club de Noorderkempen n’avait pas sciemment commis de faute étant donné qu’il avait bien reçu de l’aile flamande de Volley Belgium une licence en bonne et due forme pour cette joueuse.

Ce fut là, et c’est toujours bien là, une mesure chèvre-choutiste par excellence. Pourquoi la Commission d’Appel s’est-elle autorisée à réduire ainsi à quasi rien la sanction prise par la première instance de juridiction et, surtout, pourquoi ladite joueuse n’est-elle plus, depuis lors, autorisée à jouer aujourd’hui avec le club de Noordekempen alors qu’il a été dit que ce dernier n’avait pas commis de faute intentionnelle en ayant pourtant aligné une joueuse qui avait déjà joué pour une autre équipe au début de cette même saison ? De plus, quand on sait qu’un troisième club, lui aussi partie concernée par cette affaire, se prépare à déposer à son tour plainte pour obtenir le forfait de l’équipe de Noorderkempen, il est permis de se rendre compte à quel point il est regrettable que la réglementation concernant une compétition à caractère national se trouve ainsi polluée par le fait que des éléments susceptibles d’affecter son organisation et sa régularité puissent différer selon que les clubs font partie d’une des composantes de Volley Belgium ou d’une autre.

Ce constat est fait pour souligner toute l’importance que revêt l’instauration d’une réglementation fiable pour la future compétition nationale qui, demain, sera plus grosse de deux niveaux supplémentaires par rapport à celle qui existe aujourd’hui. Une réglementation à venir qui agite pour l’heure toutes celles et tous ceux qui se trouvent concernés de près ou de loin par les effets de la réforme des championnats à caractère national qui a été adoptée l’an dernier.

On s’en souvient, cette réforme a été voulue par une série de dirigeants qui, nouvellement arrivés à la direction de la tête de Volley Belgium, ont, dans leur souci premier d’apparaître comme des créateurs, adopté à la hussarde, confondant manifestement « nouvelle orientation » avec « grande précipitation », cette idée visant à refonder une compétition nationale qui serait composée de quatre étages et non plus de deux seulement.

Aujourd’hui, alors que se pointe à assez court terme le moment où ces nouveaux niveaux vont ainsi apparaître à la lumière, les règles et les conditions auxquelles clubs francophones et clubs flamands seront exposés pour y participer ne sont pas encore connues même si leurs grands traits ont déjà fait, de ci de là, l’objet de « communications confidentielles » . Elles le seront une fois qu’elles auront fait l’objet d’un accord définitif entre les quatre dirigeants de l’entité Volley Vlaanderen et les quatre dirigeants FVWB qui siègent au Conseil d’Administration de Volley Belgium qui est l’organe organisateur de ces nouveaux échelons de la compétition nationale. Quand le seront-elles à coup sûr?

La question mérite d’être posée. En effet, si l’on en croit celles et ceux qui ont eu l’occasion de se pencher avec attention sur le résultat des négociations ayant débouché sur le document qui a déjà été soumis en première lecture aux membres du CA de Volley Belgium précités, pas mal des « normes » qui avaient été proposées par la FVWB pour faire partie de ce qui aura valeur de réglementation valable pour toutes les équipes participantes à ces nouveaux niveaux de compétition n’auraient pas été acceptées par les partenaires de Volley Vlaanderen et ne seraient donc pas reprises dans le document finalisé. Aussi, il est à se demander comment, à la veille de l’élection d’un nouveau Président à la tête de la FVWB, les membres du Conseil d’Administration de la FVWB vont se prononcer, s’ils sont évidemment amenés à le faire dans les délais adéquats, à l’égard de ce document qui, pour l’heure, indique assez clairement que les négociateurs francophones n’auraient donc guère été entendus par leurs homologues flamands au moment des échanges d’arguments.

Ce règlement appelé à encadrer et mailler la prochaine compétition à venir passera-t-il, avec ce dont se plaignent les personnes qui ont eu vent des bons feuillets de ce document, le cap du compte à rebours fixé par le CA de Volley Belgium aux entités partenaires pour donner leur accord définitif sur ledit document ? Ou bien va-t-il y avoir, dans l’attente du résultat de l’Assemblée générale extraordinaire de la FVWB du 15 févier prochain, une demande de report de la réponse de la FVWB sinon une remise en question (de partie) de la réglementation suggérée ? There are the questions.

Les prochains jours nous apporteront la réponse à ces questions. Affaire à suivre donc.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s