Il y a peu, je vous avais laissé entendre que la FIVB allait réformer la méthode par laquelle elle établissait, plus ou moins régulièrement, ses classements pour toutes les 222 équipes nationales concernées par l’organisation de ses propres compétitions et de celles mises sur pied par les Confédérations continentales. C’est aujourd’hui chose faite.

Ainsi, en cliquant sur le lien qui suit, https://www.fivb.com/en/about/news/fivb-launches-advanced-world-ranking-system?id=90455, vous aurez accès non seulement aux nouveaux classements mais également à la manière dont ceux-ci seront dorénavant établis.

Pour faire court, la nouvelle méthode ne reposera plus sur le classement final des équipes dans les grandes compétitions relevant de l’autorité de la FIVB et de ses piliers que sont les Confédérations mais bien sur une fine évaluation, faite par un dispositif technologique, de tous les matches disputés dans le cadre de ces différents championnats.

Comment cela fonctionnera-t-il ? Exemple .En fonction de l’historique des rencontres entre deux équipes appelées à s’affronter, l’algorithme utilisé par la FIVB estimera que cette rencontre, qui sera dotée d’un taux de valorisation variable en fonction de l’importance de la compétition, devrait voir la victoire d’une des deux équipes sur l’autre en quatre sets. Cela signifie que, si le résultat se trouve confirmé par les chiffres, le classement de ces deux équipes ne se trouvera pas affecté tandis que toute différence entre le résultat prévu et le résultat acquis aura une répercussion sur le classement de ces deux équipes. A la hausse pour l’équipe qui aura réalisé un meilleur score que celui prévu (non pas en points mais en sets seulement), à la baisse pour celle qui n’aura pu confirmer le score attendu.

On verra tout cela à l’autopsie mais on ne peut que se réjouir de voir que le mode d’établissement des classements a ainsi fait l’objet d’une profonde révision tant celui qui était utilisé jusqu’à présent était à ce point dépassé que lesdits classements en avaient perdu grande crédibilité.

Cela étant, que nous révèlent les classements aujourd’hui publiés par la FIVB ?

Pour ce qui concerne nos Yellow Tigers, elles se situent à la 14ème place mondiale et à la 7ème européenne tandis que nos Red Dragons occupent le 19ème échelon de la hiérarchie mondiale et le 10ème au plan européen.

Au niveau des catégories d’âge, les Young Yellow Tigers sont, au niveau FIVB s’entend, 50èmes pour les U20 et 49èmes pour les U18. Quant aux Young Red Dragons, les U21 sont 17èmes tandis que les U19 sont 33èmes. Je reviendrai prochainement sur ce point pour expliquer pourquoi il y a ainsi un tel décalage entre les classements de nos seniors et ceux de nos plus jeunes éléments.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s