Qui sera le prochain président de la Fédération de Volley-Ball Wallonie-Bruxelles à l’issue du vote qui aura lieu ce samedi matin à Beez ?

Pascal Schmets ou Daniel Van Daele ?

On le sait, l’actuel président, Olivier Dulon, a jeté l’éponge. Prétextant des motifs d’ordre personnel, celui qui, en 2017, avait fait acte de candidature à la présidence de la fédération en annonçant qu’il allait moderniser ce qui s’appelait encore à l’époque l’AIF a signalé, lors l’Assemblée générale qui eut lieu en décembre, qu’il ne solliciterait pas un deuxième mandat. Cette annonce ne fit pas pleurer dans les chaumières de la FVWB tant, ce n’est un secret pour personne, la Fédération est surtout occupée aujourd’hui à panser, et déjà à repenser, les effets d’un changement de mode de fonctionnement qui, comme on peut s’en apercevoir après ces trois dernières années, n’aura guère généré d’avancées significatives pour le développement du volley-ball francophone.

C’est dans ce contexte de gros chantier à réorienter et à conduire que se présentent les deux candidats précités. Tous deux sont membres de l’actuel Conseil d’Administration de la FVWB mais y ont joué des rôles différents au sein de celui-ci.

Ainsi, Daniel Van Daele a été l’homme qui, en tant que trésorier, a tenu, très serrés, les cordons de la bourse d’une Fédération qui flirtait en 2017 avec la ligne de cessation de paiement et il a également été au four et au moulin dans les quelques opérations de la FVWB (réforme de la compétition, statuts de Volley Belgium, assises du Volley, portail) dont certains diront grand bien et au sujet desquelles d’autres auront un avis tout différent. L’homme se présente avec un programme bien charpenté au plan des mesures qu’il s’agira, selon son analyse, de prendre pour que la Fédération puisse faire face aux menaces qu’il voit poindre à l’horizon pour son devenir( concurrence de recrutement, modification du code de gouvernance imposé par l’Administration aux fédérations, l’absence de rayonnement médiatique, le rétrécissement du sponsoring et des subventions et, last but not least, le repli de l’aile flamande sur elle-même). Sur le plan sportif, le Hennuyer a des projets à court et moyen terme qui collent de fait à ceux du directeur technique tout récemment engagé et qui, en gros, visent à la “professionnalisation des cadres, des dirigeants et des coachs » et à l’élargissement du champ des tranches d’âge des sélections de jeunes dont la Fédération aurait désormais à s’occuper.

Enfin, pour ce qui concerne l’usine à gaz que constitue pour l’heure le Conseil d’Administration tel qu’il a été aménagé par le président sortant, Daniel Van Daele préconise l’insertion des Présidents des entités dans un nouveau CA et la mise sur pied en son sein d’un bureau clairement identifié et au pouvoir bien délimité. Pour ce qui concerne la future organisation administrative de la FVWB, l’actuel trésorier préconise d’avoir demain une structure de personnel plus adaptée à l’évolution des charges administratives avec à sa tête un responsable d’équipe tandis qu’il envisage aussi de faire appel à un “community manager” pour la partie ayant trait à la communication.

Et, de son côté, que propose Pascal Schmets ? Le Liégeois a abordé cette campagne en pouvant se prévaloir que, tout comme un autre administrateur, il n’avait pas fait partie du cercle des initiés qui, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du CA, avaient tenu le gouvernail de la FVWB. S’il est ainsi moins lié au bilan de la direction qui a été donnée à la Fédération dès après la très courte période qui a suivi le décès d’Albert Daffe, cela ne signifie pas pour autant que l’intéressé ne connaît pas les rouages de la lourde embarcation qu’est la FVWB. L’homme a montré ces dernières semaines au cours desquelles il a rencontré, en même temps que Daniel Van Daele, tous les grands électeurs que sont les délégués des entités de la FVWB, qu’il était, lui aussi, trempé d’une belle force de conviction. S’il s’agit de mettre en avant les principaux traits de son programme, il y aurait lieu de pointer ses soucis prioritaires d’assurer un nouveau type de relations tant avec les entités qu’avec les clubs et de veiller à ce qu’il y ait dorénavant une plus grande transparence de ce qui se décide au niveau du CA (au sein duquel il compterait mettre sur pied la tenue d’une rencontre trimestrielle avec les Présidents des entiés).

Pascal Schmets entend, lui aussi, doter la FVWB d’un secrétaire général à temps plein et d’un “community manager”, et ce, pour que la fédération puisse se façonner à terme une image de crédibilité autrement plus marquante et plus propice à la conclusion de nouveaux accords de partenariat. Quels sont les autres points forts du programme de Pascal Schmets ? Le premier est l’assurance qu’il a de pouvoir compter, en la personne de David Brozak comme soutien patenté de sa candidature, d’un homme qui est“neuf” et qui dispose d’un carnet d’adresses de belle contenance. Le second est son souci d’opérer, via l’organisation de nouvelles formes de tournois de jeunes, une plus grande dynamique sportive et de vouloir établir par ce biais de nouvelles relations avec la Fédération flamande de volley-ball.

Voilà campé le décor et brossé à grands traits le programme des deux candidats à la présidence de la FVWB. Il ne reste plus beaucoup de temps à attendre pour savoir qui sortira en premier de ce scrutin. L’espoir n’en est pas moins grand d’avoir demain à la tête de la Fédération une figure débarrassée d’esprit clanique et une manière de faire plus orientée vers l’essor des clubs et l’accroissement, tant quantitatif que qualitatif; des pratiquant(e)s afin de conduire ainsi le volley-ball francophone dans une direction plus éclairée et, surtout, de façon autrement dynamique que celle qui a été son lot au cours de ces dernières années. Le tout en ayant à l’esprit que, comme Malraux l’a écrit, « Les hommes unis à la fois par l’espoir et par l’action accèdent, comme les hommes unis par l’amour, à des domaines auxquels ils n’accéderaient pas seuls »  

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s