C’est ce dimanche qu’aura lieu à Anvers la grande messe du volley-ball belge. En effet, c’est demain que se disputeront les deux finales de la Coupe de Belgique dans cette salle du Sport Paleis qui, d’une contenance de l’ordre de douze mille personnes, sera à nouveau remplie et vibrante à souhait.

Cet événement a incontestablement de la gueule et, même s’il bénéficie de moyens financiers qui sont largement supérieurs à ceux qui, pour ce qui concerne notre pays, sont « injectés » pour monter en épingle d’autres grosses activités ayant trait à notre sport, il est de ceux qui, par son habillage, son animation, sa grandeur et son impact médiatique, servent au mieux la cause du volley-ball en général. Tant dans notre pays qu’en dehors de nos frontières puisqu’il est généralement repris, au plan européen du moins, comme exemple d’ épreuve nationale qui peut attirer un large public et donner une “belle image” de notre discipline.

Quant aux deux rencontres qui se trouvent à l’affiche de ce “Cup Day”, elles sont particulièrement alléchantes. En effet, dans un cas comme dans l’autre, elles opposeront deux des trois équipes qui, dans le cadre de la compétition nationale, se disputeront le titre national de leur genre.

La première finale, qui débutera à 14 heures (et qui sera télévisée sur Sporza), mettra aux prises les deux mêmes équipes masculines que l’année dernière, Knack Roulers et Lindemans Alost. Les Roulariens l’avaient emporté alors et seront à nouveau les favoris de ce nouveau choc. Les deux équipes sont en forme et les Alostois monteront à Anvers, avec leurs nombreux supporters, avec la ferme intention de montrer que la première place qu’ils occupent actuellement à l’issue de la première phase du championnat n’a rien d’usurpé. Une chose est certaine, l’ambiance sera aussi chaude dans les gradins que seront disputés les points de chacun des sets.

A partir de 17 heures, ce sera au tour des équipes féminines de Hermes Ostende et d’Asterix Beveren d’être sur le terrain (la rencontre sera également télévisée par Sporza). Comme vous le savez, les deux équipes viennent de se rencontrer par deux fois en l’espace de quinze jours dans le cadre de la CEV Cup et, à chaque fois, ce sont les joueuses entraînées par Kris Van Snick qui l’ont emporté. Il est toutefois à noter que les joueuses de Beveren ne s’imposèrent chaque fois que de justesse et que, dans les deux cas, elles se trouvèrent même menées par deux sets à un. Les Ostendaises parviendront-elles à conserver le trophée qu’elles avaient enlevé l’an dernier face à Michelbeke ou les championnes de Belgique réussiront-elles à mettre pour la seizième fois le nom de leur club sur le socle de la Coupe? Réponse demain aux environs de 19 heures.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s