C’est ce mercredi que nos deux clubs masculins participant à la Champions League, Greenyard Maaseik et Knack Roulers, disputeront leur sixième et dernier match des huitièmes de finale qui, comme on le sait, qualifieront les cinq équipes classées en première position de leur poule ainsi que les trois meilleures deuxièmes classées de ces mêmes poules.

Avant leur dernier match, nos deux équipes occupent une excellent position même si celle de Knack Roulers est nettement plus favorable que celle du club limbourgeois.

Sachant qu’aucune de ces deux formations n’a encore la possibilité de terminer première de sa poule, c’est donc en terminant parmi les trois meilleures deuxièmes classées qu’elles pourraient se retrouver dans la cour des grandes, c’est-à-dire au sein des huit équipes qui joueront leurs deux quarts de finale entre le 3 et le 12 mars.

A l’heure actuelle, Knack Roulers figure parmi ces trois meilleures deuxièmes. Cela signifie que les Flandriens seront absolument assurés de passer la barre des 1/8èmes s’ils parviennent à battre ce mercredi l’équipe de Novi Sad en moins de cinq sets. Comme les Flandriens avaient gagné 0-3 sur le terrain des champions de Serbie lors du match aller, il est permis d’estimer que Tuerlinckx et ses équipiers peuvent entrevoir la rencontre de demain et la suite des événements avec un certain optimisme.

Pour ce qui concerne les champions de Belgique, qui devront jouer sans Lou Kindt à nouveau blessé (fracture de fatigue), le problème est tout autre. De fait, il est même très ardu. En effet, pour arriver au même résultat que les Flandriens, les Limbourgeois, qui n’occupent pour l’instant que la quatrième position des meilleures deuxièmes classées, devraient voir se réaliser toute une série de faits qui, il faut bien le dire, n’ont que peu de chance de voir le jour. Tout d’abord, il faudrait que l’une des trois équipes qui les précèdent dans ce « sous-classement » fasse un faux pas ce mercredi et, au vu du tableau des rencontres, il est peu probable que Trentino, Kemerovo et….Roulers connaissent une sortie de route lors de leur prochain match. Si, toutefois, cela devait arriver, il faudrait alors que les hommes de Joël Banks prennent le meilleur demain sur les Polonais de Jastrzenski Wegiel qui, lors des matches précédents, ont réussi l’exploit de battre par deux fois les Russes de Zenit Kazan qui, il y a deux ans encore, régnaient en maître sur la principale compétition de clubs mise sur pied par la CEV.

Comme on le voit, la situation des Flandriens est nettement plus enviable que celle des Limbourgeois mais cela n’empêchera pas que, pour cette raison très précisément, les matches que les uns et les autres auront à livrer ce mercredi seront suivis avec le même engouement. Tant à Roulers qu’à Maaseik. Ou devant les écrans de télévision bien entendu. Bon mercredi soir.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s