A quoi joue Joël Banks ? Que se passe-t-il au niveau de la formation de Greenyard Maaseik ?L’équipe limbourgeoise participera-t-elle bien au Final 4?

Toutes ces questions, et d’autres, viennent à l’esprit de tout un chacun qui suit de près la compétition de l’EuroMillions Volley League après l’échec subi ce samedi par Maan et ses équipiers sur le terrain de Decospan Menin.

Après leur belle victoire acquise mercredi soir dans le cadre de la Champions League face aux Polonais de ……….Wiegel, les Limbourgeois étaient évidemment donnés gagnants avant le match qu’ils devaient livrer ce samedi contre l’équipe drivée par Frank Depestele. Certes, celle-ci a montré au cours de ces dernières semaines qu’elle était plus solide qu’elle ne l’était en début de saison mais peu nombreux étaient ceux qui, à l’exception des chauds partisans de la formation flandrienne, auraient misé un euro avant la partie sur un succès de celle-ci. Et c’est pourtant ce qui est arrivé.

Pour débuter, la partie, Joël Banks ne reconduisait pas complètement la formation qui avait si bien terminé la rencontre disputée trois jours auparavant. Cela signifie qu’il avait remis Wojcik au poste d’opposite et que Maan était toujours sur le banc. Les Flandriens ne demandaient pas mieux et, sans aucun complexe, se mirent à rivaliser, pied à pied, avec leurs adversaires. Ils le firent si bien qu’ils enlevèrent les deux premières manches : 25-22/25-21. Le coach anglais de Maaseik aligna alors le nouvel atout, Renee Teppan, engagé pour remplacer Lou Kindt qui est out jusqu’à la fin de la saison. Le team limbourgeois, qui avait subi d’autres modifications, enleva de justesse le troisième set: 23-25 et le quatrième sur le score de 20-25 en dépit du fait que Banks effectua encore des changements ou de nouveaux essais. Le dernier set fut disputé à souhait et, quand les champions de Belgique revinrent de 14-12 à 14-14, les supporters limbourgeois purent croire alors que les leurs avaient fait l’essentiel mais ce ne fut pas le cas car, dans une folle ambiance, les joueurs locaux, avec un grand Colson à la manoeuvre, signèrent ensuite les deux derniers points de la rencontre, ceux de la victoire.

Cela signifie que, en cas de victoire de ces mêmes Flandriens le 29 février prochain à Maaseik, l’équipe championne de Belgique sera éliminée du tournoi dénommé Final 4 qui sera appelé, après cette courte deuxième phase de la compétition, à qualifier les deux teams qui se disputeront le Final 2, c’est-à-dire le titre national, au meilleur de trois matches gagnés.

Cela signifie également que, même en cas de victoire le 29 février sur leur terrain donc, les Limbourgeois devront encore disputer, à Maaseik une nouvelle fois, une troisième rencontre contre cette même équipe de Decospan Menin pour savoir si, oui ou non, ils feront bien partie du Final 4. En effet, le règlement du championnat est tel, hors de mise car ne correspondant toujours pas à celui qui est appliqué au niveau de la FIVB et de la CEV, que, quel que soit le résultat obtenu le 29 février par les Limbourgeois en cas de victoire, ils seront amenés à devoir jouer un test-match le samedi 7 mars.

Parmi les trois autres résultats l’EuroMillions Volley League Championship, on pointera d’abord le gros succès(25-23/25-23/25-22) de Tectum Achel sur Haasrode Louvain qui avait pourtant terminé la première phase du championnat un rang au-dessus des Limbourgeois. Ici aussi, il est permis de penser que, en cas de succès des Louvanistes lors du match retour qui aura lieu le 29 février, ce sera le test-match opposant Haasrode à Tectum Achel le 7 mars à Louvain qui désignera laquelle de ces deux formations fera partie du Final 4.

Pour ce qui concerne le match qui opposait ce dimanche le VBC Waremme à Lindemans Alost, la victoire est revenue aux leaders de la première phase de la compétition. Les Flandriens l’ont emporté en quatre sets (17-25/23-25/25-21/16-25), un résultat très encourageant en soi pour les joueurs locaux. En effet, le fait que, dans un match aussi important, les Liégeois aient réussi à enlever le troisième set et à faire quasi jeu égal dans le deuxième avec l’équipe qui aspire à se retrouver en situation de briguer le titre national est la meilleure indication que les hommes du Président Perin pouvaient donner sur les progrès qu’ils ont accomplis depuis le début du championnat.

Enfin, la confrontation entre Caruur Gand et Knack Roulers a vu un large succès des derniers vainqueurs de la Coupe de Belgique qui, après avoir rencontré une belle résistance des Gantois dans le premier set (23-25), ont pris de plus en plus l’ascendant sur leurs opposants du jour (20-25/15-25).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s