Sophie Wilmès a annoncé hier que les clubs sportifs pourront, dès le 18 mai prochain, reprendre les entraînements moyennant quelques conditions qui ont été énoncées comme suit: les entraînements doivent se dérouler en extérieur, être dirigés par un entraîneur, ne peuvent concerner plus de 20 personnes et doivent respecter les normes dites de distanciation physique. A cet égard, elle n’a parlé que de l’habituelle distanciation physique , que l’on connaît bien et qui est de 1,5mètre, mais n’a pas évoqué d’autre distance précise à respecter alors que pour le GEES, qui est le groupe des experts qui préconisent les phasages et les mesures à prendre en matière de déconfinement, il était question de 5 mètres dans le cadre de cette reprise des entraînements en extérieur . Par contre, la Première Ministre a bien précisé que, dans le cadre de la nouvelle phase du plan de déconfinement qui débutera lundi, il n’était pas plus question pour les sports collectifs de reprendre le chemin des salles que d’avoir accès aux vestiaires et aux buvettes.

Cela étant, d’aucuns ont interprèté cette communication ministérielle à leur manière et, comme l’a fait de façon étonnamment précipitée la Fédération flamande de Volley-Ball, ont laissé croire, et même écrit, qu’il était donc bien envisageable de se mettre à pratiquer beachvolley et grassvolley à qui mieux mieux.

http://www.topvolleybelgium.be/display/article/detail/teamnews/we-mogen-opnieuw-volleyballen/

Même pour les plus fervents adeptes du grassvolley et du beachvolley, il est cependant permis de se demander si tous ces beaux esprits ne s’égarent pas quelque peu dans la mesure même où le communiqué officiel qu’il est possible de trouver sur le site de Sciensano fait état que « les clubs sportifs ne peuvent rouvrir qu’à condition que toutes les mesures soient prises pour assurer la sécurité des personnes”. Et cette petite phrase vaut bien que l’on s’y attarde tant elle est lourde de sens en matière de responsabilité à assumer pour les clubs, de quelque sport que ce soit d’ailleurs, qui se livreront à ces entraînements extérieurs.

En effet, qu’adviendra-t-il s’il est remarqué qu’un club, confondant entraînements et rencontres sportives, se lance dans la mise sur pied, même dans le cadre de séances appelées entraînements, de rencontres de beachvolley ou de grassvolley quand on sait que, tout logiquement, ces deux disciplines soeurs du volley-ball sont de nature à mettre des joueurs et des joueuses dans des situations de jeu telles que les mesures de distanciation physique ne peuvent plus être respectées ? Ce club et ses dirigeants seraient-ils “couverts » par l’assurance en cas de contamination(s) dont il pourrait être avéré qu’elles sont dues à des négligences de leur part en matière de manquements de distanciation physique pendant ces “entraînements en extérieur” ? Tout porte à croire que non.

C’est sans aucun doute par souci de pareille prévention que l’Adeps a, dans la foulée de l’intervention de la Première Ministre, envoyé un message aux Fédérations sportives pour les inviter à ne “pas agir par précipitation tant que les mesures annoncées n’ont pas été confirmées et précisées en détail”.

Ces précisions devraient être connues d’ici peu. Je m’attacherai à vous les rapporter dès que possible. Histoire que chacune et chacun sachent au mieux où mettre ses pas tant il est vrai que, pour l’heure et comme le faisait tout récemment remarquer Angela Merkel, “on marche sur de la glace fine”.

Attendons donc, avec calme et lucidité, cette communication et d’autres qui, espérons-le, permettront aux clubs comme à tou(te)s d’avancer en bon ordre et en confiance vers un temps davantage fait de transparence et de responsabilité.

Oui, le temps semble être déjà venu de ne plus laisser le “new normal”, “le retour à la vie d’avant”, décider à notre place…

Jean-Pierre Brouhon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s