J’ai déjà eu l’occasion de vous confier tout le plaisir que j’avais eu de découvrir et de vous faire découvrir la capsule faite par les deux animateurs “Volley” de la chaîne de télévision thématique VOO World Sport, Philippe Daman et Marc Vanvinkenroye, quand ils avaient réalisé leur premier “Echange” avec Sacha Koulberg pour invité.

Après avoir tiré les enseignements de leur premier essai qui connut une belle audience, Philippe et Marc sont, en compagnie de Frédéric Servotte comme consultant technique, repartis en “captation” et, dans leur chasse aux bons clients, ont fait bien belle moisson.

Ainsi, ils ont effectué deux belles “prises” ou, plutôt, enregistré deux nouvelles émissions avec deux noms que je n’aurai pas besoin de vous présenter puisqu’il s’agit de Vital Heynen et de Britt Herbots.

Avec le Mage du volley-ball, l’entretien fut tellement riche que nos trois compères purent en faire deux émissions, toutes deux pleines d’anecdotes et de considérations aussi croustillantes que révélatrices des énormes qualités de cet homme qui, à 51 ans, peut se targuer d’être titulaire de très nombreux titres nationaux et internationaux dont le moindre n’est certainement pas celui d’avoir acquis en 2018 le titre de champion du monde en tant qu’entraîneur de l’équipe masculine de Pologne.

L’émission consacrée à Britt Herbots fut également très intéressante dans la mesure même où elle permit de faire agréable connaissance avec cette joueuse qui, en dépit de son jeune âge ou grâce à celui-ci, n’a peur de personne et qui dégage toujours autour d’elle un très grand halo de sympathie.

Ces émissions ont bien passé la rampe. Très bien même, et ce, à un point tel que, tout prochainement, Philippe Daman et Marc Vanvinkenroye projettent d’aller à la pêche aux réponses de deux des acteurs essentiels de l’équipe de France, le libéro Jenia Grebennikov d’une part et l’entraîneur Laurent Tillie qui conduit les Tricolores depuis des lunes d’autre part.

Voilà qui indique que la “mayonnaise” prend de la consistance et, dans cette perspective, il est à espérer que ce produit “made in french part of Belgium” continuera à faire de nouveaux adeptes et à contribuer de la sorte à la popularisation du volley-ball.

C’est en tout cas tout le mal qu’on lui souhaite.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s