La Fédération de Volley Wallonie Bruxelles (FVWB) a, sous forme de Conseil d’Administration, tenu réunion ce mardi. A cette occasion, elle a mis bon ordre à son organigramme et a désigné celles et ceux qui se trouveront pour ces prochains mois aux postes de direction de la machine de commandement pour assurer la gestion de notre sport en Communauté française de Belgique.

Suite à la dernière assemblée générale qui a eu lieu le 15 juin dernier à Mont-St-Guibert, trois nouveaux administrateurs faisaient partie de la réunion de ce mardi: Denis Van Bever (Président du Comité provincial du Hainaut), Thierry Biron du comité provincial de Namur et Eric Davaux qui, présenté par l’entité du Brabnt Wallon, avait vu le mandat d’Administrateur dont il était déjà porteur être renouvelé.

De fait, ce mardi, les membres du Conseil d’Administration avaient à désigner qui ferait quoi au sein au sein de la FVWB. Cette manière de procéder pourra apparaître curieuse à celles et ceux qui penseraient que pareille dévolution devrait être du ressort de l’Assemblée générale mais les nouveaux textes résultant de la modification apportée aux statuts de l’ex AIF et de la nouvelle loi sur les asbl veulent qu’il en soit désormais ainsi.

Qu’ont donné les votes qui ont eu lieu de la sorte au sein du groupe des 8 personnes composant le Conseil d’Administration ?

Le titre de Première Vice-Présidente revient à Dominique Reterre tandis que celui de deuxième Vice-Président a été attribué à Denis Van Bever. Le poste de secrétaire est resté aux mains de Anne-Marie Habets et celui de trésorier a été enlevé par Pascal Schmets.

Quant aux deux mandats de représentants de la FVWB au sein du Conseil d’Administration de Volley Belgium, ils sont revenus à Daniel Van Bever pour l’un et, après multiples votes, à Frédéric Vandenbemden pour l’autre, le tout en sachant que les deux autres “tickets” francophones seront portés par Daniel Van Daele, en sa qualité de Président de la FVWB, et par Claude Kriescher, qui a été élu il y a deux ans en tant que Directeur financier par l’Assemblée générale de Volley Belgium.

Ainsi, tous les wagons sont à présent en bonne place sur les rails pour former, espérons-le, les convois qui mèneront le volley-ball francophone sur de meilleures voies et avec de plus grandes ambitions que ceux qui n’ont guère fait avancer la cause du volley-ball dans nos contrées au cours de ces trois dernières années.

Gageons qu’elles et ils feront mieux tant, dans leur ensemble, les points de référence ne seront guère difficiles à dépasser.

Qui ne leur souhaiterait bonne route ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s