Les deux hommes forts de la Ligue Belge de Volley-Ball, le Président Philippe Boone et le CEO Marc Spaenjers, ont tenu hier matin une conférence de presse pour faire le point de la situation à un mois et demi du début de l’Euro Millions Volley Championship.

Que nous a appris cette réunion qui, de fait, se déroula pendant près de deux heures sous la forme d’une visioconférence ?

Philippe Boone tint tout d’abord à mettre l’accent sur trois éléments particulièrement déterminants pour appréhender au mieux le contexte dans lequel se présente la prochaine compétition.

Les clubs ont eu, comme tout un chacun, à souffrir des effets de l’interruption brutale du dernier championnat mais, les grands comme les moins grands, ils ont réussi à limiter les dégâts et peuvent être considérés comme étant en bonne santé. « Tout le monde est conscient que nous traversons une période difficile mais je suis confiant car nos clubs sont en de bonnes mains et dirigés d’heureuse manière ».

Le Président évoqua également en termes mesurés le cas du club d’Axis Guibertin qui, comme on le sait, n’a pas obtenu de la Commission des Licences, le feu vert pour participer au championnat de la prochaine saison. Il s’attacha seulement à relever que cette décision avait été prise par une instance qui, au sein de la Ligue, est « indépendante et impartiale » et à souligner que cette décision avait été confirmée par la Cour Belge d’Arbitrage pour le Sport à raison du fait que le club avait été considéré comme ayant été en défaut en matière de règles du fair-play financier.

Philippe Boone a fait également état de la saga qui a valu à Greenyard Maaseik de pouvoir quand même participer à la CEV Champions League 2020-2021. L’équipe limbourgeoise sera donc de la partie mais elle le sera dès le premier tour de l’épreuve et non du quatrième comme le seront Lindemans Alost et Knack Roulers que les dirigeants de Volley Belgium, et non ceux de la Ligue donc, ont retenus dans cet ordre quand la Fédération a été invitée par la CEV à mentionner les trois équipes qui, au niveau masculin, représenteront le volley-ball belge dans la plus importante des compétitions européennes pour clubs.

Quant à Marc Spaenjers, il dessina les grands traits qui caractériseront la formule de la prochaine compétition nationale. De fait, cette formule est, puisqu’il n’y aura que 8 équipes et non 9 comme cela aurait été le cas sans le stop mis à la participation d’Axis Guibertin, la même que celle de la saison écoulée qui n’a pu aller jusqu’à son terme.

En résumé, cela donne les étapes suivantes : les 8 équipes disputent d’abord une compétition où chacune dispute 14 matches dits Aller et Retour. Celle-ci sera suivie d’une phase dite de qualification au meilleur des 3 sets (numéro 1 contre 8, 2 contre 7, etc.). Après quoi les huit équipes seront divisées en un « Champions Final Four » et un « Challenge Final Four ». Les deux premiers du « Champions Final Four » se disputeront le titre dans un best-of-5.  Il a également été relevé que, à nouveau, il n’y aura pas de descendant à l’issue de la prochaine saison mais, lors des échanges qui ont suivi cette présentation, il a été permis de sentir que ce sera sans doute la dernière fois que le dernier de l’Euro Millions Volley Championship échappera à la relégation.

Le coronavirus n’a évidemment pas manqué de s’inviter dans le cadre de ce point presse. Il a ainsi été permis d’apprendre que, en collaboration avec les huit clubs, la direction de la Ligue avait élaboré une charte.

« C’est une sorte de gentlemen’s agreement dans lequel un certain nombre de circonstances pouvant survenir ont été abordées et tranchées », a ainsi expliqué Marc Spaenjers.

 « Par exemple, il a été convenu que nous entamerons le championnat à la date du 26 septembre même si le public n’est pas admis. »

 Cette charte précise également ce qui devrait se passer si un joueur a été testé contaminé par le coronavirus. Ainsi, un club aura le droit de faire reporter un match si son équipe ne peut compter sur un minimum de neuf (8 + 1 passeur attitré) joueurs considérés comme étant en état de jouer.

Qui contrôlera l’état de santé des joueurs ? Philippe Boone : « La ligue laisse le contrôle des joueurs aux clubs.Nous n’avons pas les moyens de faire cela nous-mêmes. Par contre, il y aura un médecin indépendant présent pour chaque match qui établira une liste de contrôle. »

L’aspect médical n’est pas le seul qui ait retenu la vigilance des dirigeants de la Ligue et de leurs membres pour préparer au mieux la mise sur pied des matches de la prochaine saison. Pour ce faire, ils ont pris accord avec une société qui est spécialisée dans l’établissement d’audits et de checklists, des espèces de « pistes à suivre » qui tiennent compte de tous les protocoles en vigueur et qui, allant au-delà du caractère coercitif de ces derniers, permettront aux clubs qui suivront leurs recommandations à la lettre de pouvoir se considérer comme ayant tout fait pour être « Safe ».

Enfin, cerise sur le gâteau, les deux bonzes de la Ligue ont évoqué les principaux éléments qui constituaient le point « Digital Fans » de l’ordre du jour.

Etant donné que ce dernier mérite à coup sûr que lui soit consacré tout un billet et que de petits réglages sont, paraît-il, encore à effectuer avant que le tout puisse être lancé à la mer avec l’assurance qu’il atteindra l’objectif qui lui est assigné et qui est d’apporter aux fans de volley-ball un grand nombre d’images des matches de la Ligue ayant eu lieu chaque semaine, je me réserve d’aborder ce sujet d’ici peu.

Non sans toutefois vous avoir déjà signalé quand même qu’il s’agit d’un projet visant, via différents canaux, à présenter et à offrir à la communauté des fans de volley-ball le meilleur contenu des grandes affiches du championnat de la Ligue de la prochaine saison.

Histoire de servir ainsi au mieux la promotion de notre sport dans tout le pays. Oui, tout un programme en soi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s