C’est au début de la semaine dernière qu’a eu lieu la réunion appelée à aplanir le différend existant entre dirigeants de Volley Belgium et ceux de la Ligue Messieurs à propos du calendrier de l’Euro Millions Volley League.

Ayant déjà eu l’occasion de vous rapporter les ingrédients de cet état de crispation entre les uns et les autres, je ne ferai que rappeler ici l’essentiel de sa teneur.

Alors que les dirigeants de Volley Belgium avaient, se basant sur un accord passé entre les dirigeants des entités qui en sont ses deux composantes, annoncé que les compétitions nationales et celles relevant de la compétence de Volley Vlaanderen et de la FVWB seraient postposées d’une semaine et débuteraient donc lors du premier week-end d’octobre, les clubs de la Ligue avaient décidé, peu après et s’appuyant sur une convention passée il n’y a pas tellement longtemps entre ladite Ligue et Volley Belgium, de commencer « leur championnat » lors du dernier week-end de septembre.

Cette prise de position de la Ligue, qui ne manquait pas de donner l’impression qu’elle se permettait de mener sa barque sans trop s’occuper du contexte ambiant, entraîna une réaction immédiate de la part des dirigeants de Volley Belgium qui firent entendre, par le canal de la presse néerlandophone, que la décision de reporter le début des compétitions de volley-ball était également d’application pour le calendrier des clubs de la Ligue.

D’où la rencontre, dite du groupe des 4 (deux représentants de Volley Belgium et deux représentants de la Ligue), qui a eu lieu la semaine passée pour tenter de régler « le problème ».

Qu’a-t-il résulté de cette réunion au sommet ?

De fait, les deux parties n’ont pas trouvé de point d’entente. Certes, le résultat le plus marquant de cette tentative de conciliation est que le championnat de la Ligue débutera bien seulement à partir du premier week-end du mois d’octobre.

Toutefois, derrière cette mesure qui a les allures d’une mise au pas, il convient de savoir que le feu n’est pas éteint, et ce, dans la mesure même où les dirigeants de la Ligue entendent utiliser les différents moyens prévus par la convention précitée pour obtenir, au bout des démarches qu’elle se propose d’entamer, une plus juste reconnaissance des droits que celle-ci lui confère en matière d’organisation de la compétition. Histoire d’être alors plus en mesure, c’est-à-dire de manière moins sujette à contraintes épisodiques, de pouvoir gérer ce championnat qui n’en est pas du tout un comme les autres du fait des charges salariales et des obligations légales qui sont portées par les clubs qui y participent.

Bref, comme il est permis de le constater, le calme est ainsi revenu pour l’heure dans les hautes branches de la compétition masculine de Volley Belgium. Et chacun s’en réjouira très certainement.

Toutefois, il serait naïf de penser que cet apaisement du moment signifie pour autant que le vent des tractations serait voué à ne plus y circuler.

Affaire à suivre donc.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s