La Fédération de Volley-Ball Wallonie Bruxelles a tenu une conférence de presse samedi dans le cadre de la journée de présentation faite par le club Modal Charleroi de ses équipes au grand public.

Etant donné que Madame Glatigny, Ministre des Sports de la Fédération Wallonie Bruxelles, avait annoncé sa venue, le Président de la FVWB, Daniel Van Daele, avait rameuté le ban et l’arrière-ban de la Fédération pour que celle-ci puisse montrer beau visage à son hôte de marque. 

Même si les Administrateurs et autres invités permanents du Conseil d’Administration ne furent pas légion à s’être déplacés jusqu’à Charleroi pour ce point presse, cela ne se remarqua pas trop tant il y avait également dans l’assemblée pas mal de personnes venues, quant à elles, pour la présentation des équipes du club carolo.

En fait de conférence de presse relative à la Fédération, aucun élément vraiment saillant n’est à dégager des allocutions faites tant par Daniel Van Daele que par la Ministre. En effet, l’une et l’autre n’ont fait que répéter ce que l’on sait, à savoir que le monde sportif a été et est toujours fortement impacté par les effets de la propagation du coronavirus dans nos contrées et que chacun(e) s’attache à mettre en place et à tenter de faire respecter les protocoles et autres mesures visant à assurer la meilleure protection sanitaire pour tout un chacun. 

Du côté du message de la Fédération, on aurait aimé savoir si Volley Belgium et la FVWB avaient arrêté ou allaient arrêter les dispositions prévoyant ce qu’il adviendra demain dans le cadre des compétitions quand une joueuse ou un joueur aura été testé positif mais rien ne fut dit à ce propos qui est pourtant d’une actualité brûlante. 

Quant à Madame Glatigny, elle se montra très chaleureuse à l’égard de la FVWB et des nouvelles initiatives (qui seront) prises par celle-ci auprès de nouveaux publics (écoles, grandes écoles, prisons, …) ainsi qu’envers les clubs de volley qui ont brillé à l’occasion de l’opération « J’me bouge pour mon club ». Mais ce fut tout et qui aurait voulu en savoir un peu plus sur le flop de l’opération “Fonds d’urgence pour le sport” ainsi que sur la réforme du futur subventionnement des frais dits de fonctionnement des fédérations en fut pour ses frais. 

En effet, sans transition, la parole revint alors aux dirigeants du club de Modal Charleroi et à l’Echevin des Sports de Charleroi qui s’attachèrent, non sans brio d’ailleurs, à bien expliquer quelles modifications avaient été apportées à l’organisation du club et à la composition du noyau des joueuses de l’équipe fanion.

Par la suite, Madame Glatigny fut invitée à donner le coup d’envoi de la rencontre d’entraînement qui opposa l’équipe du cru aux joueuses d’Asterix Beveren,  championnes de Belgique, et qui donna lieu à de très beaux échanges dont les Flandriennes sortirent finalement victorieuses.

Le public s’en retira ainsi comblé de tout ce qui lui avait présenté pendant toute la journée. Si l’on ajoute à cela la satisfaction que les un(e)s et les autres purent retirer des différentes prises de parole entendues, on ne pourrait que s’en vouloir de bouder tous ces petits bonheurs.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s