On le sait, les Ministres des Sports de la Communauté flamande et de la Fédération Wallonie Bruxelles ont décidé, chacun de leur côté, d’interdire l’organisation de compétitions dans les salles pour disciplines sportives ne pouvant, dans ce cadre, faire respecter la distanciation exigée entre les pratiquant(e)s. Toutefois, si Ben Weyts a, du côté flamand, porté à quatre semaines le temps de cette interdiction, Valérie Glatigny et ses conseillers ont cru mieux faire en limitant cette même interdiction à trois semaines.

Une fois encore, il est heureux de constater que le ridicule ne tue pas car, en cette affaire de la lutte contre la propagation du coronavirus, il y aurait déjà eu beaucoup de cadavres sur la route.

Cela étant, nos dirigeants du monde du volley n’ont guère fait mieux puisqu’ils n’ont pas cru bon de faire en sorte que les « stops à la compétition » soient les mêmes à tous les niveaux des compétitions. Ainsi, les équipes francophones qui disputent les championnats nationaux seront au repos pendant quatre semaines tandis que les équipes qui, d’un même club, sont engagées dans le championnat de la FVWB ou dans celui de leur entité provinciale ou régionale ne le seront que pendant trois semaines. Si l’on ajoute à ce tableau le fait que, sauf durent ce prochain week-end, les compétitions de la Ligue A Messieurs et dames se poursuivront plus que probablement au nom de garanties que les clubs concernés devront fournir en matière de respect d’application de normes sanitaires très strictes (Cf communiqué de la Ligue A Messieurs ci-après), on peut réaliser que, comme d’aucuns l’avaient craint dès le début de la période dite de déconfinement, ce début de saison 2020-2021 se fait un peu à la manière d’une marche de canards en plein brouillard.

Aussi, étant donné que la situation restera ainsi incertaine tant que les chiffres relatifs aux cas de contamination et d’hospitalisation n’auront pas été jugulés de très sérieuse manière, il est de plus en plus de personnes, y compris parmi celles qui avaient poussé des cris d’orfraie quand il avait été question de faire débuter les championnats au début du mois de janvier, qui parlent aujourd’hui ni plus ni moins de saison blanche. Ou, à tout le moins, de décisions à prendre, et de formes de compétition à trouver, pour tenter de mener les compétitions qui viennent de débuter à leur « meilleur terme ».

Comme bien vous vous en doutez, on ne manquera pas de suivre les manouvres faites par ces « capitaines au long cours » avec la plus grande attention.

Pas de matches de championnat ce week-end en Volleyball League Hommes.

Après consultation du ministère des Sports, il a été décidé que les clubs professionnels de volleyball de la Ligue A Messieurs peuvent obtenir une dérogation à l’interdiction des sports en salle, à condition que des conditions supplémentaires soient remplies telles que le strict respect des protocoles. Ainsi chaque salle a déjà été approuvée dans le cadre de la procédure COVID Infrastructure Risk Model (CIRM) et une procédure de test est en cours de finalisation. Afin de donner aux clubs de la lLigue la possibilité de se conformer correctement à ces mesures supplémentaires, il a été décidé de reporter les matches du week-end à venir (17/10) au 31/10. Les entraînements des clubs se poursuivront conformément aux directives fixées par les Autorités.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s