En cliquant sur le lien qui suit, vous aurez accès au long communiqué que Volley Belgium a publié ce jour pour signaler à tout un chacun que, hormis pour les rencontres des deux Ligues, il n’y aura plus de rencontres de volley-ball qui pourront se jouer en Belgique avant le 15 décembre prochain.

https://www.volleybelgium.be/geen-categorie-fr

Ce communiqué signifie en clair que le volley-ball belge est mis sous cloche jusqu’au début de l’année prochaine.

La décision est nette et claire même si elle ne manquera pas d’apparaître comme plus que tranchante aux yeux de ceux-là mêmes qui pensaient, ou espéraient sans doute encore, que, malgré toutes les fermetures annoncées par ailleurs,une reprise partielle de la compétition aurait été envisageable au début du mois de décembre.

Il convient de saluer cette prise d’attitude tant elle s’inscrit parfaitement dans la logique des mesures de « reconfinement partiel » que le gouvernement fédéral et les différentes Autorités régionales et communautaires ont adoptées lors du comité de concertation de ce vendredi 30 octobre.

Tant elle coule de source en fonction de la propagation plus que foudroyante de la Covid-19 dans le pays, cette communication n’a donc d’autre valeur que celle de constituer une information qui, sauf donc pour les joueuses et les joueurs des deux ligues, est applicable à tous les étages de la pyramide du monde du volley-ball belge

Deux points méritent cependant d’être soulignés.

Le premier est que Volley Belgium ne fait aucune référence au travail très important que Philippe Boone et Marc Spaenjers, l’ex-président et le CEO de l’EuroMillions Volley League, ont réalisé depuis la première période de confinement aux fins d’ amener les dirigeants des clubs de la Ligue à se préparer à une éventuelle seconde vague du coronavirus et, ce faisant, à être ainsi prêts comme ils le sont aujourd’hui pour répondre aux conditions posées par les Autorités publiques en matière de précaution sanitaire.

Le second est le côté cocasse de la situation quand on sait que trois des quatre signataires de cette missive qui renvoie la reprise des championnats au début de l’année prochaine ont été parmi les plus farouches adversaires de la décision que, au début de cet été, cinq des sept dirigeants de la FVWB avaient osé prendre en fixant précisément le début du championnat de la FVWB au début du mois de janvier. Et quand on se souvient que ces trois personnes avaient fait plus que pression sur celle-ci pour qu’elle revoie cette décision qu’ils présentent aujourd’hui comme étant on ne peut plus salutaire.

Cela étant, reste maintenant à voir quel sera le nouveau visage de la saison 2020-2021 ou, à tout le moins, celui de ce qu’il restera de celle-ci une fois que les courbes de la propagation du coronavirus auront perdu leur actuel caractère inquiétant. .

Dans l’attente, prenez bien soin de vous et de vos proches.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s