Le VBC Waremme joue décidément de malchance dans cette compétition. Quand le coronavirus ne fait pas irruption dans les rangs de son équipe, c’est dans celle qu’elle est appelée à rencontrer qu’il se manifeste. Les Liégeois devaient rencontrer les Gantois ce dimanche mais ceux-ci ne sont pas en mesure de présenter 9 (soit 8 joueurs + 1 passeur) de leurs joueurs du noyau de base et sont donc en droit de demander le report de la rencontre à une date ultérieure.

Pour le reste du programme, on pointera surtout la rencontre Lindemans Alost – Greenyard Maaseik qui sera important pour les deux formations mais qui le sera plus encore pour les Flandriens dans la mesure où une défaite signifierait qu’ils n’auraient quasi plus aucune chance de terminer le premier tour du présent championnat parmi les deux premiers classés. Pour les Limbourgeois qui avaient remporté le match aller en trois sets, ils se doivent de l’emporter pour rester en contact avec le team de Knack Roulers qui caracole en tête du classement avec un point d’avance seulement sur eux.

Quant aux deux autres rencontres, Knack Roulers – Tectum Achel et Decospan Menin – Haasrode Louvain, elles devraient logiquement voir le succès des deux équipes visitées même si, pour ce qui concerne la seconde d’entre elles, on peut s’attendre à une sérieuse résistance de la part des joueurs de Kris Eyckmans.

Du côté féminin, il y a deux matches au programme et chacun d’eux verra un affrontement entre une formation flandrienne et une hennuyère. Tchalou Volley se rend à Gand qui reste sur une série de deux belles prestations même si elle a échoué de peu à Oudegem samedi dernier. Laure Flament, qui est de retour après une série de blessures, a montré qu’elle n’était pas loin de sa meilleure forme et constituera à l’évidence un des principaux éléments de l’équipe de Stijn Morand dont les joueuses d’Ugo Blairon devront se méfier ce samedi pour espérer faire à tout le moins jeu égal, sinon pour créer la surprise.

Quant au team Modal Charleroi, c’est à Beveren qu’il se déplacera où il aura tout à gagner dans la mesure où il ne part pas avec la cote de favori. Les Carolos ont déjà joué les championnes de Belgique peu avant le début de la compétition et savent par où elles se devront d’opérer pour tenter de les bousculer et de faire comme les joueuses du VDK Gand qui, on le rappelle, ont réussi à s’imposer en cinq sets sur le terrain des joueuses entraînées par Kris Vansnick il n’y a pas longtemps. Leur tâche ne sera toutefois pas facile car les Flandriennes savent qu’elles ne peuvent plus se permettre de perdre des points chez elles et auront par ailleurs l’avantage d’avoir pu jouer au cours de ces dernières semaines bien davantage que n’ont pu le faire les joueuses de Dimitri Piraux.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s