La situation s’est (déjà) éclaircie au niveau de la Ligue A Messieurs pour ce qui concerne la lutte pour les deux premières places. En effet, Greenyard Maaseik n’a pas fait dans le détail à Alost où les Limbourgeois ont donné la leçon aux joueurs locaux qui ont sauvé l’honneur en remportant un set, le deuxième, avant de recevoir la fessée : 23-25/25-20/19-25/16-25.

On notera que, dans ce match Joël Banks a aligné une équipe aux multiples visages. Dans les deux premiers sets, il a aligné Kindt comme opposite, Verhees comme central et Esfandiar au 4 tandis que dans les deux derniers, il a remplacé, poste pour poste, ces joueurs par Cox, Thys et Maan avec beaucoup de bonheur. Comme on peut s’en rendre compte, les Limbourgeois ont de belles ressources dès lors que l’effectif est disponible au complet.

Quant à l’autre match, celui qui opposait Knack Roulers à Tectum Achel, il a été un bon galop d’entraînement pour les Flandriens qui n’ont abandonné en tout et pour tout que 48 points à leurs adversaires au total des trois sets : 25-13/25-20/25-15. En dépit de la facilité avec laquelle ses joueurs s’imposèrent, Steven Vanmedegael, le coach de Knack Roulers, n’effectua aucune permutation au sein de six de base pendant ce match qui dura 67 minutes.

Du côté des dames, la rencontre enre Asterix AVO Beveren et Modal Charleroi a rapidement tourné court. Avant celle-ci, Dimitri Piraux, le coach des Carolos, avait déclaré qu’il aurait aimé voir son team s’imposer face aux championnes de Belgique. Il dut cependant rapidement réaliser que le succès ne serait pas pour cette année. En effet, les joueuses des Kris Vansnick jouaient comme des métronomes et avec grande efficacité dans tous les domaines du jeu. L’addition du premier set fut salée pour les Hennuyères qui ne purent enlever plus de 11 points. Elles en gagnèrent bien quelques-uns de plus dans les deux suivants (25-16/25-17) mais, de toute évidence, ce samedi n’était pas un grand jour pour les joueuses de Charleroi.

Pour ce qui concerne Tchalou Volley qui se déplaçait à Gand, la rencontre débuta de manière idéale pour les joueuses d’Ugo Blairon. En effet, jouant avec beaucoup d’application et de méthode, elles bousculaient les Gantoises et s’imposaient avec beaucoup d’autorité : 18-25. Etaient-elles lancées sur l’orbite d’une victoire retentissante ? On avait pu le croire à la fin de la première manche mais les Flandriennes ne l’entendaient pas de la sorte et, se montrant beaucoup plus solides au filet et plus pointues au service, elles renversaient le cours du jeu, prenaient le commandement des opérations et ne devaient plus le lâcher : 25-19/25-18/25-18. Les joueuses de Tchalou Volley ont certes perdu mais n’en ont pas moins montré qu’elles avaient des qualités qui leur permettront, lorsqu’elles auront plus de confiance en elles, de réaliser plus d’étincelles encore que ce samedi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s