C’est sans trop forcer leur talent que les Limbourgeois de Geenyard Maaseik se sont imposés face aux Wawa qui sont néanmoins parvenus à enlever 21 points à chacun des trois sets d’une partie sans grand relief. Au début de la deuxième manche, on put croire, quand les Liégeois revinrent de 2-8 à 13-12, que la rencontre allait s’animer et se faire plus disputée. Ce ne fut qu’un leurre car, sous l’impulsion de leur passeur iranien au nom impossible à retenir ( Javad Karimisouchelmaei), les hommes de Joël Banks reprirent vite le commandement des échanges et, malgré de très nombreux services ratés (19 au total des 3 sets), filèrent vers une qualification qui ne fut jamais mise en péril. On notera encore que les Limbourgeois furent largement supérieurs aux Liégeois dans le domaine du bloc (10 contre 1) et que ceux-ci auraient sans doute faire un peu mieux encore s’ils avaient pu compter sur un Fafchamps plus efficace qu’il ne l’a été ce mercredi.

A Menin, les joueurs de Lindemans Alost ont pris leur revanche sur ceux-là mêmes qui les avaient défaits sur leur propre terrain lors de la première journée de championnat. Les joueurs de Johan Devoghel entamèrent certes mal la rencontre (25-16) mais, pouvant compter sur la belle efficacité de leurs deux centraux Dheer et Van de Voorde au niveau du bloc et sur celle de Smidl et Rybicki à l’attaque, ils prirent possession du filet et se mirent à conduire les échanges à leur avantage. Et même à leur guise puisqu’ils empochèrent les trois sets suivants sur des marques plus que tranchantes : 25-17/25-18/25-14. A noter que les deux coaches alignèrent les mêmes joueurs au début de chacun des quatre sets et que c’est au niveau du service que les visiteurs firent une grosse différence, 2 pour Decospan Menin pour 11 à Lindemans Alost.

Quant au troisième match de la soirée, TectumAchel-Haasrode Louvain, il revint à ceux qui voulaient le plus la victoire, c’est-à-dire aux joueurs locaux. La partie connut un déroulement assez particulier. A l’avantage des Louvanistes dans la première manche, 23-25, et à celui des Limbourgeois dans les deux suivantes, 25-21, 25-22. Kris Eyckmans transforma assez sensiblement son équipe dans le quatrième set et cela lui réussit puisque ses troupes égalisaient au niveau des sets : 17-25. Les Louvanistes étaient-ils lancés vers le succès et la qualification ? Non, car sous la conduite d’un très bon Tim Smit, les locaux s’emparaient tout de suite du commandement des opérations et, peu après le changement de terrain, faisaient passer le score de 8-7 à 11-7. La messe était dite, les Louvanistes ne pouvaient plus rien et le tie-break se terminait sur le score de 15-10. , Ce seront donc les Limbourgeois qui joueront les demi-finales de la Coupe de Belgique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s