L’équipe du VBC Waremme se devait de gagner mais a perdu. Et, si elle a été battue, elle l’aura été bien plus par ses fautes que par l’adresse de son adversaire qui, pourrait-on dire, s’est contenté de jouer correctement pour l’emporter finalement de manière méritée.

De fait, les Liégeois ont très bien joué pendant un set et demi, c’est-à-dire pendant tout le deuxième set qu’ils enlevèrent sur le score sans appel de 25-13 et pendant la première moitié du troisième jusqu’au moment où ils menèrent 14-9. Les services étaient pesants, les blocs bien placés face aux attaquants adverses et les attaques étaient on ne peut plus efficaces.

Que se produisit-il alors ? Les réceptions se firent moins précises, les services moins tranchants et, surtout, les erreurs individuelles se firent plus nombreuses, voire trop grossières de la part de joueurs qui donnèrent alors l’impression qu’ils ne réalisaient pas trop que leur baisse de régime, ou de simple attention, mettait leur équipe en danger.

Certes, à tour de rôle, les uns et les autres connurent encore de bons moment mais, comme dans le premier set qu’ils perdirent 23-25 après avoir été menés 18-22 et 21-24, ils se mirent à commettre trop de ces petites bévues qui, pour n’être pas spectaculaires, n’en sont pas moins très coûteuses au bout du chemin. Ainsi, ils laissèrent échapper le troisième set 28-30 après avoir mené 23-22 et avoir sauvé pas moins de quatre balles de set et eu une fois l’occasion de conclure à leur avantage à 27-26.

Dans ce qui fut en définitive la dernière manche de la partie, Abinet et ses équipiers furent plus souvent qu’à leur tour au commandement des opérations sans parvenir néanmoins à se détacher, 8-7,11-9, 18-16, 19-17, 20-19. Les Limbourgeois, très bien conduits par Verschueren, ne lâchaient rien, passaient en tête à 20-21 et prenaient belle position à 22-24. Les locaux se battaient avec l’énergie de celui qui se sent en péril et revenaient dans le parcours grâce à une très belle attaque, un super bloc et un ace : 25-24. Les Wawas ne purent conclure alors, pas plus d’ailleurs qu’au moment où le marquoir leur était encore favorable  à 26-25. Ils sauvaient bien une nouvelle balle de match à 26-27 mais devaient mettre genoux à terre à 27-29. Ils venaient de rater là une bien belle occasion de remporter un succès qui était pourtant à leur portée….

A Alost, le match a été expédié en deux coups de cuillère à pot. En effet, Knack Roulers s’est imposé sans coup férir puisque les vainqueurs des quatre dernières éditions de la Coupe de Belgique ont abandonné en l’espace des trois sets moins de 60 points aux Alostois : 19-25/20-25/20-25. La dégelée est sévère pour ceux-ci qui, depuis le début de la présente compétition, auront donc déjà subi trois échecs sur leur terrain. La saison 2020-21 est décidément bien loin de ressembler pour eux à celle de l’an dernier….

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s