Pour les trois équipes francophones qui évoluent au plus haut niveau des deux compétitions nationales, la difficulté qui se présente à elles est de pouvoir garder une réelle constance dès lors qu’elles ont atteint leur meilleur niveau de jeu dans un match.

Samedi dernier, il fut permis de constater que Tchalou Volley avait réalisé un très bon match face à VDK Gand parce que les joueuses d’Ugo Blairon avaient précisément réussi à élever leur niveau de jeu par rapport à leurs sorties précédentes et qu’elles étaient parvenues, sauf à quelques petits moments près, à conserver cette ligne de jeu pendant toute la partie face à un adversaire de fort belle qualité.

Par contre, on ne put faire le même constat tant pour l’équipe de Modal Charleroi qui s’effondra samedi passé face à VC Oudegem que pour celle du VBC Waremme qui, mercredi, a laissé échapper une victoire qui était pourtant largement à sa portée avec un peu plus d’attention de la part de certains de ses joueurs attitrés.

Qu’en sera-t-il précisément pour ces trois équipes qui, ces samedi et dimanche, seront sur les terrains dans le cadre de leur championnat respectif. ?

Chez les dames, Modal Charleroi accueillera ce samedi, à partir de 17 heures, la formation d’Asterix Beveren contre laquelle les Carolos avaient subi une très lourde défaite il y a quinze jours. A la même heure, les joueuses de Tchalou Volley entameront leur confrontation contre le team de VC Oudegem qui est toujours invaincu depuis le début de la saison et qui, l’appétit venant en mangeant comme on sait, ne manque pas de faire savoir qu’il aimerait ajouter l’un ou l’autre beau trophée au palmarès du club.

Chez les Messieurs, sera disputé, samedi à partir de 19h30, le dernier quart de finale de la Coupe de Belgique qui opposera le Caruur Gand à Knack Roulers tandis que, dimanche à partir de 14 heures, le VBC Waremme disputera un match de rattrapage contre Haasrode Louvain. Les Wawas feront-ils mieux ce dimanche que lors de leurs dernières sorties au Pôle Ballon quand ils oublièrent de faire parler la poudre dans les moments décisifs ? Poser la question devient embarrassant dans la mesure même où l’on en revient au constat exprimé au début de ce billet…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s