Il n’y a pas grand chose à relever de cette nouvelle journée de championnat de la Ligue Messieurs disputée ce mercredi.

Knack Roulers, qui recevait Caruur Gand, n’a abandonné que 51 points à son adversaire du jour et s’est servi de ce match comme d’une bonne sortie d’entraînement : 25-19/25-14/25-18.

Les Limbourgeois de Tectum Achel n’ont pu, dans leur salle, rééditer la victoire qu’ils avaient remportée il y a près de deux semaines contre les Louvanistes dans le cadre de la Coupe de Belgique. En effet, après avoir remporté la première manche de cette confrontation sur la marque de 25-22, ils n’ont pu poursuivre sur leur lancée et, malgré une belle prestation de Campforts et de G.Dussart, ont laissé le commandement des opérations à la formation louvaniste au sein de laquelle Van Walle, S.Peeters et Baetens, qui tient la forme ces derniers temps, tinrent plus souvent les premier rôles qu’à leur tour : 19-25/23-25/20-25.

A Waremme, les hommes de Sacha Koulberg et de Frédéric Servotte, affrontaient les joueurs de Greenyard Maaseik. Il n’y eut match qu’au cours du deuxième set que les Liégeois furent à un point de remporter mais qui revint aux Limbourgeois sur la marque de 26-28. Pour le reste, on signalera que Joël Banks fit tourner beaucoup de joueurs et laissa au repos ses deux « 4 » auxquels il fait assez régulièrement appel ces derniers temps et que les Limbourgeois parvinrent à rater pas moins de 26 services au cours de ces trois sets d’une partie sans grand relief : 16-25/26-28/19-25. On relèvera également que, du côté liégeois, Zuidberg fut appelé à remplacer Zoodsma au centre et que Lallemand monta au jeu pour Detandt qui se blessa dans le premier set. Lucas tira d’ailleurs bien son épingle du jeu en inscrivant 7 des 61 points enlevés par les Liégeois mais ne se montra pas plus efficace que ses équipiers au niveau du bloc, domaine où les visités ne signèrent que deux points contre dix pour le compte de la formation limbourgeoise.

Quant au match que Lindemans Alost a disputé ce mercredi contre Skra Belchatow dans le cadre de la Men CEV Champions League, il n’aura duré que 63 minutes. Les Flandriens n’ont à aucun moment donné l’impression de pouvoir rivaliser avec leurs adversaires polonais. C’est somme toute plus qu’aisément que ceux-ci l’emportèrent en ne laissant que 49 points (25-16/25-17/25-16) à la formation de Johan Devoghel qui n’aura certainement pas montré aujourd’hui qu’elle méritait d’avoir été qualifiée d’office pour le quatrième tour de la compétition de clubs masculins la plus relevée en Europe.