Des deux matches féminins qui ont eu lieu ce samedi en fin d’après-midi, le choc entre Asterix Beveren et VC Oudegem fut le plus intéressant à suivre car il fut le plus disputé.

Les deux équipes déployèrent un très beau jeu et, de la sorte, c’est à une très belle promotion pour le volley-ball féminin qu’il fut permis d’assister. La partie fut équilibrée à souhait, et ce, à tel point que, à l’entame du tie-break, les joueuses de Kris Van Snick n’avaient remporté qu’un seul point de plus que celles de Fien Callens : 23-25/25-22/30-28/23-25.

La victoire se joua de fait dans les tout derniers points de ce tie-break. Après le changement de terrain, les visiteuses prenaient un avantage de 2 points : 8-10. Avec Janssens en vedette, les joueuses locales repassaient devant : 11-10. Pas pour longtemps car Coolman était au filet : 11-12. Après un temps-mort, Asterix reprenait la tête : 13-12 mais Van Sas et ses équipières ne voulaient pas connaître leur première défaite de la saison : 13-13. Elles se ménageaient même une balle de match : 13-14 mais ne pouvaient la concrétiser. Van Avermaet faisait ensuite 15-14 et, à l’issue d’un très beau rally, les joueuses et le staff d’Asterix Beveren pouvaient lever en l’air les bras de la victoire : 16-14. Oui, ce fut une très belle rencontre entre deux équipes de valeur assez égale.

Quant à la confrontation entre VDK Gand et Modal Charleroi, elle tourna court après que les Hennuyères eurent réalisé un très beau deuxième set et eurent rétabli l’égalité au niveau des manches gagnées : 25-16/19-25. Que se passa-t-il ensuite ? Les joueuses de Dimitri Piraux connurent au début du troisième set de gros problèmes en réception et en attaque, surtout au poste 4. Les Gantoises firent ainsi passer le score de 7-3 à 13-3. Les visiteuses avaient reçu là un gros coup de matraque dont elles ne se remirent pas en dépit de quelques belles parades de De Valkeneer, de Castano et des deux centrales qui ne purent malheureusement pas être sollicitées fort souvent du fait que les réceptions n’arrivaient pas en bonne place pour développer un jeu plus varié. Comme, du côté du VDK Gand, Catry, Vandesteen et Flament tenaient la bonne forme, les visitées enlevèrent les deux dernières manches de manière assez tranchante : 25-11/25-17. A noter également le très bon commentaire réalisé de cette partie par Valérie Courtois qui préférait la qualité d’analyse du jeu à la projection de ses sentiments à l’endroit d’une équipe ou de l’autre.

Du côté masculin, c’est à Maaseik que se déroula l’événement du jour. En effet, au terme d’un match fort volontaire de la part de l’équipe de Decospan Menin, celle-ci est parvenue à créer la surprise en remportant fort méritoirement le tie-break qui servit à départager les deux équipes. Le premier set avait été fort disputé ainsi que l’indique le score: 28-30. Les Limbourgeois ne se laissèrent pas démonter par ce court échec et eurent vite fait de prendre à leur compte les deux sets suivants : 25-19/25-19.

A ce moment, Joël Banks, dont on sait qu’il aime composer de nouvelles équipes en cours de match comme s’il s’agissait d’un jeu de lego, modifia alors son équipe assez sensiblement. Les Flandriens se virent ainsi invités à reprendre espoir en leurs chances. Ce dont ils ne se privèrent pas. Comme, au surplus, les Limbourgeois rataient de nouveau, comme à Waremme mercredi dernier, beaucoup de services, les joueurs de Frank Depestele, qui faisaient jeu égal avec leurs adversaires dans le jeu, remportaient la quatrième manche sur le score de 23-25 avant de se ménager, dans le tie-break, deux balles de match à 12-14.

Par Verhees et, ensuite, par Martinez, les locaux revenaient à 14-14, sauvaient une nouvelle balle de match à 14-15 mais, à 15-16, Sinnesael réalisait un beau kill block sur Stahl. C’était le point de la victoire pour la formation flandrienne au sein de laquelle le jeune Rotty effectua une prestation cinq étoiles en inscrivant pas moins de 23 points à l’attaque et en rentrant ainsi une carte avec une efficacité de 60 % !!! Joli vraiment.

Quant aux deux autres rencontres, elles ont vu les victoires des deux équipes visitées.

L’équipe de Caruur Gand n’a pas permis aux Louvanistes de Haasrode de faire la passe des trois succès consécutifs : 25-19/25-22/26-24. Elle a grimpé de la sorte de la septième à la sixième place au classement.

Pour ce qui concerne la formation du VBC Waremme, elle fut assez inexistante face à Knack Roulers qui avait pourtant laissé au repos Tuerlinckx et Verhanneman, et ce, en fonction des trois gros matches que les hommes de Steven Vanmedegael livreront ces mardi, mercredi et jeudi à domicile dans le cadre de la CEV Men Champions League. Le score se passe de tout commentaire : 25-13/25-11/25-16.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s