En dépit de la sécheresse du score qui a sanctionné sa défaite, l’équipe de Knack Roulers a livré une fort bonne partie ce mardi contre la formation polonaise de Verva Varsovie qui, de fait, n’aura été quelque peu inquiétée que durant le deuxième set. Dès les premiers échanges de la partie, les (télé)spectateurs auront pu se rendre compte que les Polonais étaient de solides bûcherons qui savaient aussi bien réceptionner que bloquer et attaquer. Ils prenaient d’ailleurs assez rapidement le commandement du marquoir mais, sous l’impulsion de Fragkos et la conduite de D’Hulst, les Flandriens ne cédaient pas trop de terrain, 4-8, 6-10. Ils revenaient même à 9-10.Toutefois, à 9-11, notre compatriote Grobelny (67% d’efficacité en attaque et 60 % de réceptions parfaites), qui aura été avec Szulpuk (60% d’efficacité en attaque) le grand bonhomme de la rencontre, passa alors au service et les Polonais creusèrent un écart de 6 points qui ne fut jamais comblé par la suite: 18-25

La deuxième manche fut la plus disputée du match. Les locaux ajustaient mieux leurs services qu’au set précédent et, à l’image de Coolman et de Verhanneman (qui disputait son 100ème match de Coupe d’Europe avec le maillot de Knack Roulers), ils se montraient très présents au filet, le premier cité au bloc et le second en attaque. Knack Rouleras mena longtemps à la marque : 10-6,11-7, 20-17. A 21-19, les Polonais haussèrent encore un peu plus le ton au service et en attaque. Ils firent ainsi basculer le marquoir en leur faveur et vinrent se positionner en situation de disposer de deux balles de set : 22-24. Les hommes de Steven Vanmedegael parvinrent bien à les sauver mais ne purent rien sur la troisième : 24-26.

Le début du troisième set fut encore assez équilibré mais les Polonais, avec un Grobleny qui prenait un malin plaisir à se jouer du contre adverse, faisaient la course en tête. On sentait que le match ne pouvait leur échapper, et ce, d’autant que Tuerlinckx était loin de se montrer aussi efficace qu’il peut l’être dans la compétition belge. A 16-17, les joueurs de l’ancien coach des Red Dragons, Anastasi, portaient la marque à 16-19. L’écart s’accentua encore immédiatement après,17-21. La messe était dite et c’est avec un Grobelny mêlé à la cause que l’équipe de Varsovie, qui aura montré qu’elle était également très habile dans le domaine défensif, finit par s’imposer : 19-25.

Ce mercredi, les Flandriens affronteront, à partir de 20h30 (rencontre toujours diffusée par Sporza) les Russes de Kemerovo qui, avec un Zaytsev qui fut le meilleur scorer de la partie avec 22 points, ont été battus 3-1 par une équipe de Modena qui a livré un très gros match ce mardi : 23-25/19-29/25-22/28-30

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s