Avec le changement d’année au calendrier du temps, la Fédération Internationale de Volley-Ball (FIVB) a publié le ranking 2020 des équipes nationales établi en tenant compte des résultats obtenus par celles-ci dans les principales compétitions organisées sous son égide durant les deux dernières années.

Ce classement rend-il bien compte de la valeur réelle de toutes les équipes de la sorte répertoriées ?

Non assurément dans la mesure même où tous les résultats obtenus par toutes ces équipes nationales dans plusieurs des compétitions à caractère international ne sont pas pris en considération tandis que le classement ainsi fait privilégie les grandes équipes qui ont l’avantage de participer à toutes les épreuves entrant en ligne de compte pour l’établissement de ce classement.

De fait, chacun s’accordait à dire que ces classements, tels qu’ils étaient établis année après année sans aucune pondération, ne rimaient à rien tant ils étaient peu représentatifs de la réelle valeur des résultats obtenus par les différentes équipes.

C’est pourquoi la FIVB a très bien fait de se pencher sur cette problématique et de proposer un nouveau système d’attribution de points qui, articulé sur le niveau d’importance des épreuves retenues (plus nombreuses que par le passé) et sur la signification sportive de chacun des matches disputés (une victoire remportée contre une équipe mieux classée rapporte plus de points qu’une victoire obtenue contre un adversaire moins bien classé et inversement), devrait entrer en vigueur à partir du 1er février de cette année.

Ce nouveau classement sera-t-il un parfait reflet de la valeur sportive de chacune des équipes qui figureront dans ce classement qui comprendra tous les résultats obtenus par chaque équipe dès lors que ceux-ci font partie d’une compétition à caractère international reconnue par la FIVB et regroupant pour le moins quatre équipes nationales ? Sans doute que non car les équipes nationales qui disputent de nombreux matches officiels dans des grands tournois internationaux en plus de ceux joués dans les épreuves de grand renom auront plus de possibilités d’améliorer leur classement.

Cette réserve n’étant toutefois que de minime importance par rapport aux gros défauts des classements précédents, il convient de saluer cette adaptation de l’établissement des classements dans la mesure même où ceux-ci pourront servir d’outil précieux quand il s’agira de répartir les équipes dans les poules des grandes compétitions comme les Tournois olympiques ou les championnats du monde pour ne citer que les deux plus grandes épreuves du calendrier de la FIVB.

Et, en substance, que disent ces classements pour nos deux équipes représentatives, les Yellow Tigers et les Red Dragons ?

Dans le classement ancienne formule, les joueuses drivées par Gert Vande Broek et Kris Vansnick occupent la 19ème place avec 42 points tandis que, dans le classement établi sur la base des critères retenus par la Commission Technique de la FIVB, elles figurent au 14 ème rang mondial avec 207 points.

Pour ce qui concerne nos Red Dragons, les classements sont les suivants : 13 èmes avec 80 points dans le cadre de l’ancien système et 19èmes avec 164 points dans le nouveau à venir à partir du 1er février prochain.

Comme il est permis de le constater, les changements opérés dans la confection des classements ne manquent pas d’avoir des répercussions qui, à la manière de Jean qui pleure et Jean qui rit, raviront certain(e)s et feront grimacer d’autres….

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s