Quel samedi d’enfer ! Que ce soit du côté des dames ou de celui des hommes, les surprises ont été nombreuses en cette toute première journée 2021 des compétitions réservées aux équipes de l’élite de notre volley-ball national.

Si le résultat le plus attendu du week-end était celui du match qui opposait ce samedi dans le Limbourg les deux ténors du championnat de la Ligue Messieurs, c’est toutefois dans le cadre de la Coupe de Belgique féminine que s’est réalisé le résultat le plus sensationnel du jour avec la victoire obtenue en cinq sets par l’équipe de Tchalou Volley au détriment des tenantes du trophée, les joueuses de Hermes Ostende.

Comme lors du match de championnat qu’elles avaient disputé, et perdu avec tous les honneurs, contre le VDK Gand, les Hennuyères ont livré contre les Côtières une partie de belle qualité. Certes, comme il fut permis de le constater, elles présentaient l’avantage de compter plus d’heures de pratique de compétition réelle que leurs opposantes mais ceci ne diminue en rien leurs mérites car c’est à l’arraché et aussi avec une belle maîtrise tactique qu’elles sont parvenues à s’imposer face à un adversaire qui voulait la victoire et qui, après avoir laissé échapper le premier set 25-21 tout en ayant compté six points d’avance dans la première moitié de celui-ci, avait dominé les échanges durant les deux manches suivantes : 19-25 et 20-25.

Les joueuses d’Ugo Blairon avaient, pendant ces deux sets, laissé passer plusieurs occasions de faire des points qui leur auraient permis de garder plus aisément le contact avec leurs vis-à-vis. C’est d’ailleurs en se montrant plus réalistes à partir de la quatrième manche, et plus efficaces dans la triangulation service/bloc/défense, qu’elles parvinrent à hausser le rendement de leur jeu et à prendre ainsi l’ascendant sur une formation ostendaise qui perdait de son aisance au fil des échanges : 25-17. Dans le tie-break, les visitées, transcendées par la très belle prestation de Julia Topor et par la remarquable efficience de Océane Reuul dans son rôle de libéro, furent constamment en tête au marquoir et c’est très méritoirement que, sur un kill block de leur capitaine Yula, elles signaient un 15-9 qui leur valait et vaut d’être ainsi qualifiées pour les demi-finales de la Coupe.

Contre qui joueront-elles ? Ce sera contre l’équipe du VC Oudegem et le match aller aura lieu ce prochain mercredi sur le terrain des Flandriennes. En effet, celles-ci ont pris la mesure de l’équipe de Jaraco Limburg à l’issue d’un match qu’elles ont remporté en quatre sets en dépit du fait qu’elles auraient pu emporter cette confrontation avec plus de netteté si elles s’étaient montrées plus constantes dans leurs efforts. La formation limbourgeoise coachée par Julien van de Vijver a déçu mais, tout comme l’équipe de Hermes Ostende, elle souffrait visiblement d’un manque de temps de jeu réel par rapport à une équipe de VC Oudegem qui, comme on le sait, a multiplié les matches et les succès depuis que la Ligue des dames a repris ses activités avec les sept clubs qui ont accepté de se plier aux normes de sécurité sanitaire imposées par les Autorités. Le résultat de cette confrontation qui aurait sans doute connu une autre tournure si les Limbourgeoises avaient eu plus d’heures de compétition réelle à leur compteur : 25-15/25-23/16-25/25-22.

Pour ce qui concerne la compétition masculine, le choc entre Greenyard Maaseik et Knack Roulers aura été très agréable à suivre pendant les trois sets au cours desquels il y eut match. Dans la première manche, les visiteurs se montrèrent plus affûtés que les hommes de Joël Banks qui alternaient par trop belles séquences et petites bévues qui leur faisaient perdre le bénéfice de points précieux. Ainsi, ils menèrent 18-15 avant de se faire dépasser à 21-22 et de sauver une première balle de set à 23-24. Ils repassèrent bien en tête à 25-24 mais, pas plus qu’à 26-25, ils ne parvinrent à conclure et ce furent au contraire les Fandriens qui s’imposèrent 26-28 après des ratés de Cox au service et de Martinez à l’attaque. Les hommes de St.Vanmedegael étaient-ils partis vers un succès sans partage ? On put le croire jusqu’au moment où, à 17-20 dans le deuxième set, la machine locale , au sein de laquelle Maan avait pris la place de Martinez, se mit à marcher à plein régime et infligea un 8-1 à Tuerlinckx et ses équipiers qui n’en touchèrent plus une : 25-21.

Le troisième set fut du même tonneau que la fin du précédent et c’est très rapidement que les Esfandiar, Cox et Stahl se détachèrent : 3-0, 7-3, 11-5, 17-10. Le trou était fait et le set enlevé par les Limbourgeois avec ce même écart : 25-18. Le vainqueur était connu dès les premiers échanges de la quatrième manche tant les Limbourgeois, qui réceptionnaient et livraient très bien, étaient dominateurs : 4-2, 9-6, 12-8, 16-9. Le coach flandrien Vanmedegael multipliait bien les interventions pour tenter de freiner cette vague qui engloutissait les siens mais cela n’eut pour autre effet que de casser complètement le rythme (et le plaisir) du match sans toutefois empêcher les hommes de Joël Banks de leur infliger leur première défaite de la saison dans le cadre d’une compétition belge : 25-20. Les meilleurs du jour l’ont emporté mais non sans avoir montré qu’ils étaient faillibles dès lors qu’ils ne pouvaient compter sur leurs gros serveurs.

Quant aux deux autres matches, ils ont vu les Louvanistes (avec un Baetens et un Van Walle très percutants) s’imposer en cinq sets face à une équipe de Lindemans Alost dont on peut se demander si elle est bien conduite tant elle est erratique (25-20/23-25/22-25/25-22/12-15) et une victoire de Tectum Achel sur Caruur Gand obtenue en trois sets dont les deux premiers furent très disputés : 25-23/25-23/25-18.

Assistera-t-on ce dimanche à autant de résultats surprenants que ce samedi ? Il ne faudra plus attendre longtemps pour le savoir. A tout bientôt.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s