Greenyard Maaseik a perdu un point à Louvain et, du coup, a sans doute laissé échapper l’occasion de terminer la première phase de la compétition de la Ligue Messieurs en première position. En effet, si l’équipe de Knack Roulers remporte en moins de cinq sets le dernier match qu’elle doit encore livrer contre Lindemans Alost, elle devancera alors l’équipe limbourgeoise au décompte des sets gagnés et perdus et s’emparera de cette première place qui, en dehors de son caractère symbolique, n’a d’importance que pour l’établissement du calendrier des matches qui, d’ici quatre semaines, se joueront lors de la phase suivante du championnat.

Cela étant, la rencontre entre Haasrode Louvain et Greenyard Maaseik a vu sur le terrain deux équipes qui affichèrent des visages et des tempéraments différents. Si les Brabançons se montrèrent volontaires et combatifs à souhait, on ne peut dire la même chose des Limbourgeois qui, s’alignant avec Thys à la place de Verhees et avec Esfandiar sur le banc, ne donnèrent jamais l’impression qu’il y avait un enjeu au bout de la partie. Après avoir fait le boulot pendant les deux premiers sets qu’ils enlevèrent de manière quelque peu poussive (22-25/20-25) et, surtout, grâce à Cox et à Stahl, ils furent ensuite bousculés plus qu’à leur tour par des Louvanistes qui jouaient par contre avec la volonté bien affichée de tenter de se payer le scalp de leurs illustres adversaires. Par le plus grand des hasards, les Baetens, Van Walle et autres Louvanistes réussirent à s’emparer des deux sets suivants sur le même score que les deux précédents : 25-20/25-22. C’était l’égalité parfaite.

Dans le tie-break, Joël Banks, qui a de nouveau joué avec les allumettes durant ce match, fit, à 5-5, remonter Stahl en lieu et place de Thys qui a encore à faire pour gagner sa place dans l’équipe en tant que bloqueur et les Limbourgeois prirent le commandement des opérations. Pas pour longtemps car, à 7-8, les ailiers réceptionneurs limbourgeois se montraient imprécis en réception et les hommes de Kris Eyckmans filaient à 10-8. Ils conservèrent ces deux points d’avance jusqu’à 13-11. Esfandiar arriva au service à 13-12 et signa un ace avant de mettre le service suivant dans le filet : 14-13. Cox sauvait la balle de match : 14-14. Et arriva au service Stahl qui, tout simplement, aligna deux aces consécutifs : 14-16. Maaseik l’emportait mais le moins que l’on puisse dire est que le team limbourgeois et son coach sont passés par le chas de l’aiguille.

Pour ce qui concerne les autres matches, on retiendra que Knack Roulers s’est imposé en trois sets bien ficelés contre Decospan Menin (25-19/25-22/25-20) tandis que la formation de Lindemans Alost a, vendredi soir face à Caruur Gand, fait montre de plus de solidité que lors de ses précédentes sorties et, mis à part dans le troisième set, a bien tenu les rênes de la partie : 19-25/22-25/29-27/21-25.

Quant à la rencontre qui opposait Tectum Achel au VBC Waremme, elle a vu des Liégeois mieux inspirés et plus battants que la semaine passée à Louvain. Dans les deux premiers sets, ils prirent chaque fois un bon départ. Dans le premier, ils menèrent 7-9 mais, à 15-15, ils laissèrent échapper quatre points qu’ils ne purent jamais rattraper en dépit du fait que, à 19-15, Evrard prit la place de Malisse : 25-20. Dans la deuxième manche, ils comptèrent jusqu’à 5 points d’avance : 10-15 mais celle-ci fondit comme neige à grand soleil : 14-16, 16-17. A 17-18, Detandt monta au jeu pour Zuidberg bon au filet mais faible en réception. Abinet faisait alors 17-19 mais les Limbourgeois voulaient la victoire et passaient en tête au marquoir : 20-19. A 21-20, Zuidberg rentrait au jeu et Abinet faisait 22-21 mais ratait ensuite son service : 23-21. Zuidberg loupait une nouvelle réception et les Limbourgeois avaient peu après une nouvelle manche gagnée : 25-22.

Dans le troisième set, Tectum Achel prenait un départ en fanfare : 6-1. L’équipe liégeoise, au sein de laquelle Zuidberg avait pris la place de Lallemand en tant que central, eut le bon goût de ne pas bâcler sa copie et tenta de remonter le courant après avoir été menée de 8 points : 17-9. Grâce à quelques belles attaques, elle refit quelque peu surface : 20-16, 22-18, 23-19 mais, à 24-19, elle dut s’incliner suite à une nouvelle mauvaise réception : 25-19. L’équipe la plus homogène et la plus efficace en réception et au filet l’avait emporté méritoirement.

Chez les dames, il n’y a eu aucune surprise. En effet, ce sont bien les deux équipes visitées qui l’on emporté. Michelbeke n’a fait illusion face à Interfreight Anvers que dans le troisième set : 25-18/25-18/25-23. A Tongres, c’est également dans la troisième manche que les échanges furent le plus partagés mais, après que les joueuses d’Hermes Ostende eurent fait 20-25, les Limbourgeoises leur donnèrent la leçon 25-12 comme elles l’avaient déjà fait dans les deux sets initiaux : 25-16/25-17. A coup sûr, les jeunes joueuses de Julien van de Vijver feront souffrir plus d’une équipe dans leurs belles installations.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s