La finale de la Coupe de Belgique Dames est connue, ce sera VC Oudegem – Asterix AVO Beveren. En effet, ces deux équipes, qui avaient déjà remporté le match aller des demi-finales, ont confirmé leur succès enlevé il y a une dizaine de jours et ont ainsi brillamment gagné leur ticket pour accéder à la finale qui aura lieu le 21 février prochain à Anvers.

Les deux matches de ce samedi ont présenté une certaine similitude dans la mesure où, dans les deux cas, les deux équipes qui se devaient de l’emporter en moins de cinq sets pour se ménager à tout le moins le droit de disputer un golden set dans l’espoir de se qualifier partirent sur les chapeaux de roue.

A Chapelle, les joueuses de Tchalou, qui eurent le bon ton d’aborder la rencontre sans aucun complexe, tinrent longtemps la tête du marquoir en dépit de décisions arbitrales qui furent loin de leur être favorables, 4-1, 8-4, 10-5. Les joueuses de VC Oudegem n’étaient pas à la fête en dépit du gros travail de Coolman et, à 20-14, elles bénéficiaient à nouveau d’un coup de pouce arbitral. Au lieu de 21-14, c’était 20-15 et le début d’une longue série de points victorieux pour les joueuses de Fien Callens qui recollaient au score : 20-20. Les Hennuyères firent bien encore 21-20 mais ce fut la dernière fois qu’elles se trouvèrent en tête : 21-23. Les Flandriennes avaient le vent dans le dos et faisaient 22-25. A l’entame du deuxième set, le team local était sanctionné d’une carte rouge pour des motifs qui échappèrent à tout qui n’était pas dans la salle et les visiteuses s’empressèrent d’ajouter deux points à leur compteur : 0-3. Le match avait basculé. Certes, Julia Topor, Marie Abrassart, très bonne au filet ce samedi, et leurs collègues se battirent bien encore avec une belle énergie mais leurs adversaires ne lâchaient rien et, bien conduites par Van Sas d’une part et pouvant s’appuyer sur des services qui faisaient mal d’autre part, elles tissaient habilement leur toile pour se ménager un 17-25 qui leur assurait la qualification pour Anvers. Dans le troisième set, que les deux équipes disputèrent bien heureusement comme s’il était encore déterminant, les Hennuyères opposaient encore une belle résistance mais ne pouvaient empêcher Coolman de faire le point final à 21-24 comme elle l’avait déjà fait dans le set précédent à 17-24.

A Beveren, les Gantoises menèrent également dans le premier pendant tout un temps : 9-10, 12-14, 13-16 mais, à 14-17, les joueuses de Kris Vansnick signèrent une belle série de cinq points et vinrent ainsi prendre le commandement des opérations. A 19-18, elles marquaient un point qui aurait dû revenir aux Gantoises et s’envolaient vers un 25-21 qui dopait leur confiance. Dans la manche suivante, il y eut encore lutte jusqu’à 13-16. Janssens et ses équipières faisaient 16-16 et, à 17-17, creusaient un petit trou, 19-17, qu’elles s’attachèrent, grâce de bons services ainsi qu’à de très belles actions défensives ponctuées par d’aussi belles attaques, à approfondir en portant le score de 21-19 à 25-19. Elles sautaient de joie car elles venaient de permettre à leur club d’accéder à la finale de la Coupe pour la 19ème fois de son histoire. Fameux en vérité. Dans le troisième set, le ressort était cassé du côté gantois et c’est sans aucune peine que la formation de Beveren signait un 25-17 après avoir mené 8-3, 10-4 et 18-5. Il était difficile de faire mieux.

Quant aux deux autres demi-finales masculines de la Coupe, qui n’en sont qu’au stade des matces-aller, elles ont vu le succès très facile de Knack Roulers face à Tectum Achel (25-16/25-18/25-16) et celui, moins aisé, de Greenyard Maaseik contre Lindemans Alost (25-22/25-15/27-25). A noter que, dans ce dernier match, les Limbourgeois menaient 20-14 dans la troisième manche avant de voir les Alostois revenir, grâce à Rybicki, à leur hauteur à 24-24 et à 25-25. A ce moment-là, Cox sortait deux bombes de sa boîte à explosifs et permettait à la formation locale d’en terminer avec ce match qui ne fut pas des plus excitants.

Pour ce qui concerne les deux matches féminins comptant pour le championnat de la Ligue, ils ont donné lieu à des parties bien différentes. Dans le cas de Jaraco Tongres-Interfreight Anvers, cela se résuma à un simple cavalier seul des Limbourgeoises qui ne firent qu’une bouchée des Anversoises : 25-15/25-16/25-16.

Par contre, la confrontation entre Modal Charleroi et Saturnus Michelbeke fut beaucoup plus disputée. Après que Flore Evrard et ses équipières eurent rétabli, à l’arraché, 25-23, l’égalité au niveau sets après avoir perdu le premier 19-25, on put croire qu’elles étaient entrées das leur match mais ce ne fut pas le cas et, tout au contraire, ce furent les joueuses d’Audry Frankart qui se montrèrent les plus appliquées à mettre leurs adversaires en difficulté et les plus efficaces, tant dans le domaine du service que dans celui de l’occupation du filet : 17-25. La quatrième manche fut assez hachée, les deux formations se passant et se dépassant au marquoir. Après avoir mené 16-13, les Carolos ne pouvaient empêcher les Flandriennes, qui muselaient assez bien De Valkeneer, de grignoter petit à petit leur retard, 16-15, 17-17. Elles gardaient encore la tête du marquoir mais, à 19-18, Dimitri Piraux, qui avait déjà été « averti » auparavant par l’arbitre, se voyait brandir par celui-ci un carton rouge qui signifiait qu’il devait se retirer du terrain et ne pouvait plus coacher ses troupes jusqu’à la fin du set. Il n’eut plus l’occasion d’officier car ses joueuses, parmi lesquelles Camille Hannaert se montrait particulièrement nerveuse, se mettaient à jouer de manière par trop débridée, sinon trop stéréotypée, et ne pouvaient plus rien face aux joueuses de Michelbeke qui empochait par la même occasion une belle victoire : 21-25.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s