Commençons notre billet du soir par les deux résultats qui ne nécessitent pas de longs commentaires. Les matches Jaraco AS Tongres-Asterix AVO Beveren et Hermes Ostende – VDK Gand ont vu les victoires très aisées des deux équipes visiteuses. A Genk, les joueuses de Kris Vansnick ont dominé celles de Julien van de Vijver de la tête aux pieds dans la mesure même où, pendant quasi toute la partie, elles sont parvenues à empêcher leurs adversaires de déployer un jeu susceptible d’être hautement productif au plan offensif. Comme, du côté du bloc, les Limbourgeoises avaient peine à trouver la parade pour repousser les Flandriennes, celles-ci, qui ont très bien servi, ont aligné les points comme à la parade dans les deux premiers sets, 20-25, 19-25, avant de devoir faire appel à leur plus grande expérience de jeu dans la troisième manche pour s’imposer finalement sans rien concéder en termes de sets et de points au classement : 23-25.

A Ostende, les Gantoises ont été encore plus expéditives puisqu’elles n’ont abandonné à leurs adversaires que 50 points au total des trois sets : 13-25/17-25/20-25. Les Gantoises sont apparues très motivées et très désireuses d’effacer de leur esprit le désagréable souvenir de leur échec survenu samedi dernier face à Asterix Beveren. En se montrant très puissantes en attaque et très efficaces au niveau de la liaison bloc-défense, elles ont littéralement étouffé les Côtières qui, pour leur part, ont montré les mêmes signes de faiblesse en réception et au filet que ceux qu’elles avaient laissé entrevoir lors de leur match perdu à Tchalou dans le cadre du quart de finale de la Coupe de Belgique.

Enfin, à Anvers, les joueuses du Modal Charleroi ont été battues en cinq sets après avoir enlevé les deux premières manches de la partie. Auraient-elles pu enlever ce match ? Oui certainement si, dans la finale du quatrième set, elles avaient connu le même rendement que dans les finales des deux premiers sets.

En effet, dans ceux-ci, elles firent montre d’un superbe esprit de combativité qui, sous l’impulsion d’une De Vlakeneer très percutante au filet et d’une Castaña magistrale en défense, leur permit de dépasser en trombe les Anversoises qui menaient de trois points dans le money time du premier (23-25) et de sauver trois balles de set avant de faire 27-29 dans celui du deuxième.

Après avoir baissé de pied dans le troisième set (25-18), Evrard et ses équipières se reprirent très bien et, après cédé du terrain à 14-11 et à 19-14, revinrent, avec Calande au service, à hauteur des Anversoises, 19-19. A ce moment, les échanges se firent très équilibrés et, après que De Valkeneer eût fait 23-23, tout était possible pour les Carolos. Malheureusement pour elles, il y avait Cools du côté anversois et celle-ci fit la différence à l’attaque au point suivant 24-23 ainsi qu’ au service immédiatement après : 25-23.

Dans le tie-break, les visiteuses prenaient, avec Cools, Timmermans et Verbinnen comme fers de lance, rapidement un avantage, 3-1, 8-4, qu’elles ne cessèrent d’accentuer , 10-5, 12-6, en mettant surtout à profit de mauvaises réceptions de plusieurs des joueuses de Dimitri Piraux. La cause était entendue et ce fut Cools qui, en signant une belle attaque au 2 lorsque le marquoir indiquait 14-9, mit fin à une agréable partie qui aura vu une équipe de Charleroi se montrer assez solide et même chatoyante dans les deux premiers sets mais moins concentrée et, surtout, moins précise en réception dans les trois suivants.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s