La compétition féminine a livré deux résultats de matches très disputés et deux autres de rencontres remportées aisément par Asterix AVO Beveren contre Interfreight Anvers d’une part (25-18/25-20/25-22) et , plus nettement encore, par Jaraco AS Tongres contre Saturnus Michelbeke d’autre part (25-19/25-13/25-18).

Dans le cas des deux autres confrontations, ce sont les visiteuses qui l’ont emporté mais, à chaque fois, au terme de parties qui virent de multiples renversements de situation. Ainsi, à Ostende, les joueuses de VC Oudegem furent menées une première fois au niveau des sets (25-23) avant de l’être une seconde fois après la troisième manche (20-25/25-20). Elles se firent à partir de ce moment plus pressantes au service et la physionomie de la partie tourna alors franchement en leur faveur : 16-25/ 9-15.

A Chapelle, le match connut également plusieurs changements de cap. Dans le premier set tout d’abord, l’équipe de Tchalou Volley prenait les premiers échanges à son compte et se ménageait rapidement un bel avantage : 6-2, 7-3. Les Carolos, où C.Hannaert montrait déjà qu’elle allait livrer ce samedi un très bon match, laissaient passer l’orage et, bien conduites par F.Evrard, revenaient à 9-9 à la hauteur des joueuses d’Ugo Blairon qui ne parvenaient pas à calibrer convenablement leurs réceptions. Les visiteuses se détachaient quelque peu, 9-12, 12-16 mais les locales s’accrochaient et gardaient plus ou moins le contact avec leurs adversaires. A 19-21, Dimirti Piraux faisait monter Oriane Moulin au service et celle-ci réalisait un ace qui faisait 19-22. Julia Topor répliquait du tac au tac, 20-22 mais, sur l ‘échange suivant, Tchalou ratait une occasion de réduire un peu plus le score : 20-23. On pouvait penser la cause entendue mais ce fut au tour des joueuses de Dimirti Piraux de s’emmêler les pinceaux : 23-23. Topor réussissait alors un bel ace et permettait ainsi à son équipe de tirer par après le plus grand profit d’une faute de filet commise par une Carolo pour enlever, de manière plutôt surprenante vu le déroulement des échanges précédents, la première manche 25-23.

A l’entame du deuxième set, Lise De Valkeneer et ses équipières n’apparurent pas trop marquées par ce court échec et s’attachèrent à prendre le commandement des opérations : 0-3, 3-6 et ce furent souvent les joueuses centrales et C.Hannaert qui alimentèrent le marquoir en leur faveur. Elles ne parvenaient toutefois pas à se détacher : 6-9, 9-12, 10-13 et, sur un beau point de Marie Abrassart, les joueuses de Tchalou rétablissaient l’égalité à 14-14 avant de passer en tête : 16-14. Il n’y en eut plus alors que pour les joueuses locales et, en particulier, pour J.Topor et F.Goris (en très net progrès) qui signaient de très beaux points en pilonnant les rangs adverses sous tous les angles : 19-15, 22-16, 25-18 !!!

La messe était-elle dite ? Certains se mirent alors à le croire parmi les partisans de la formation de Chapelle et, plus encore, quand, sous l’impulsion de leur capitaine Topor et de leur libéro Océane Reuul, les joueuses de Tchalou tenaient toujours tête à celles de Modal Charleroi au sein desquelles la libéro Castaño brillait de mille feux. Tout comme le faisait Juric qui effectuait ce samedi sa rentrée après une longue période de blessure et qui se faisait de plus en plus efficace au fil des échanges. A 14-14, rien n’était donc encore dit mais tout allait s’écrire quand les visiteuses marquèrent alors dix points d’affilée. Elles reportaient non seulement le set sur le score sans appel de 15-25 mais avaient surtout frappé un grand coup au moral de leurs opposantes qui, de fait, ne se remirent de cette pluie de points qu’à l’entame du tie-break, et ce, après avoir perdu la quatrième manche en ayant à nouveau encaissé une lourde série de points entre 14-17 et le score score final de ce set : 16-25.

Dans le tie-break, les locales connurent un bon départ et menèrent 5-2 et 7-5. Mais elles purent rien quand, bien servies par F.Evrard, les joueuses de Charleroi, qui livraient très bien tactiquement parlant, se détachèrent à 8-10. Les visitées parvinrent bien à réduire par deux fois l’écart à un point mais, à 10-11, l’élastique se rompit et Modal Charleroi fila vers une victoire méritée : 11-15.

Modal Charleroi remportait ainsi les deux points tandis que Tchalou Volley, qui joua (très) bien par intermittence mais à qui a manqué ce samedi une distributrice de jeu de la qualité de Flore Evrard ou de Oriane Moulin, devait remiser à plus tard ses espoirs de premier succès dans la présente compétition.

Chez les hommes, il n’y a eu aucune surprise dans le cadre des deux demi-finales retour. En effet, les deux « Grands » du volley-ball masculin l’ont emporté à l’extérieur. Dans les deux cas, ils ont perdu la première manche par le plus mince des écarts mais, dès qu’ils eurent pris convenablement les mesures de la salle et de leurs adversaires, ils enlevèrent les deux sets suivants.

Etant donné qu’ils avaient remporté leur match aller sur le score de trois sets à zéro, ils étaient ainsi tous deux qualifiés pour la finale qui se déroulera le dimanche 21 février prochain à Anvers dans une salle sans public…. Pour la petite histoire, Knack Roulers a gagné son match contre Tectum Achel sur le score de 1-3 (27-25/19-25/17-25/20-25) et Greenyard Maaseik le sien contre Lindemans Alost en cinq sets (25-23/22-25/20-25/25-22/7-15). Tous deux avaient fait le boulot jusqu’au bout de la partie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s