Selon une information reçue il y a peu de la part d’une personne toujours très bien informée pour tout ce qui touche au monde du beachvolley international, la menace d’un boycott du tournoi féminin de Doha au Qatar serait levée. Un accord aurait été trouvé entre toutes les parties prenantes à cette question d’interdiction qui, selon certaines joueuses, leur aurait été faite par les organisateurs de pouvoir porter leur tenue habituelle qui, est-il besoin de le rappeler, est connue pour ne pas être très encombrante en matière de tissu.

Le tournoi féminin aura donc bien lieu du 8 au 12 mars en même temps que le tournoi masculin auquel est inscrite notre paire belge constituée de Dries Koekelkoren et de Tom van Walle.

Ces deux tournois sont très importants tant pour les joueuses que pour les joueurs dans la mesure même où tous deux sont dotés d’un gros prize-money et où, surtout, les équipes qui y obtiendront de (très) bons résultats y glaneront de (très) précieux points dans le cadre de leur recherche de qualification pour les Jeux Olympiques de Tokyo, si ceux-ci auront lieu bien évidemment.

En effet, les deux tournois qatari font partie de la catégorie des épreuves FIVB 4 étoiles et si, pour certaines équipes, la participation aux Jeux est déjà chose acquise, il en est encore beaucoup d’autres qui ne sont nullement assurées de se retrouver parmi les 15 premières équipes qui, le 14 juin 2021 à l’issue de tous les tournois FIVB entrant en ligne de compte pour opérer le classement final, remporteront directement leur ticket pour Tokyo. Les neuf autres équipes qui feront partie du tournoi olympique seront qualifiées par une autre voie dont je vous parlerai ultérieurement dans un autre article.

On ne peut que se réjouir d’apprendre que, à Doha, il ne sera donc mis aucun obstacle sur la route des équipes féminines qui sont en lutte pour glaner ces points nécessaires pour se rapprocher de cette qualification. Tant on ne réalise pas assez combien celle-ci peut être un objectif majeur pour bon nombre de ces joueuses qui, on ne le saura jamais assez, sacrifient tant et tant pour arriver à faire partie de ces happy few qui peuvent se prévaloir d’avoir participé dans leur carrière sportive à un tournoi olympique de beachvolley.

Je ne manquerai pas de vous rapporter dès le 7 mars ce qu’il en sera du déroulement de ces deux tournois qatari. Comme des autres par la suite d’ailleurs ;-).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s