La déception est plus qu’énorme pour le volley-ball belge. L’équipe de Greenyard Maaseik a mené 12-9 et 14-10 dans le Golden set de la demi-finale de la CEV Men Cup qui l’opposait à la formation russe de St Petersburg mais n’a pu conclure à son avantage un match qu’elle avait conduit jusqu’alors de superbe manière.

En effet, dans les derniers points de ce Golden Set, l’expérience des Podrebinkin, Ursov, Iakovlev, Kliuka, Pashitskii et autres membres de la formation russe, qui, on ne le répétera jamais assez, avait été largement dominée par un team limbourgeois plus qu’étincelant tout au long du match proprement dit (25-23/25-17/25-19), fit la différence.

Tandis que les hommes de Joël Banks se figeaient et perdaient cette assurance qui leur avait permis jusque là de malmener les Russes comme à la parade, les joueurs de Tuomas Samelvuo se mirent un peu plus encore à jouer avec l’énergie du désespoir et à sauver point par point les quatre premières balles de match, dont une que les arbitres auraient d’ailleurs dû siffler en faveur de Maaseik (à cet égard, comment se fait-il qu’il n’y avait pas de recours possible à la vidéo?)

A 14-14, Stahl remettait les visités en position de se qualifier pour la finale mais ceux-ci laissaient passer une nouvelle fois leur chance. A 15-15, les Russes rataient leur service mais, immédiatement après, Stahl faisait de même. Il était dit dans les astres que les joueurs de St Petersbourg devaient participer à la finale de la CEV Men Cup 2021.

A 16-16, Maan, qui avait été diabolique tout au long de la partie et qui fut le meilleur scorer du match (17 pts), se faisait bloquer au poste 2 et, sur la phase suivante, c’était au tour de Verhees de connaître le même sort. Les joueurs de St Petersbourg signaient là leur sixième bloc dans ce Golden set et remportaient ainsi une victoire et une qualification auxquelles ils ne devaient plus être trop nombreux à croire quand le marquoir indiquait le score de 14-10 en faveur de l’équipe de Grenyard Maaseik qui sera vraiment passée de peu à côté de la montre en or.

On en est triste pour le club et pour l’image du volley-ball belge car, sur l’ensemble des huit sets disputés au cours de cette phase de la demi-finale de la CEV Men Cup, Maan et ses équipiers auraient largement mérité de se retrouver en finale.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s